BFMTV

Affaire Epstein: une nouvelle accusatrice se fait connaître aux États-Unis

Jeffrey Epstein s'est suicidé dans la prison de New York où il attendait son procès pour agressions sexuelles sur des mineures

Jeffrey Epstein s'est suicidé dans la prison de New York où il attendait son procès pour agressions sexuelles sur des mineures - BFMTV

La plaignante affirme que Jeffrey Epstein l'aurait violée alors qu'elle n'avait que 17 ans.

La liste des victimes présumées de Jeffrey Epstein n'en finit plus de s'allonger. Une semaine après que la police française a lancé un appel à témoins à l'international, une nouvelle accusatrice s'est fait connaître jeudi 21 novembre devant la Cour fédérale de Manhattan, à New York.

Teala Davies assure que le milliardaire américain, qui s'est suicidé en prison dans l'attente de son procès le 10 août dernier, l'aurait violé et aurait abusé sexuellement d'elle à de multiples reprises, rapporte le Guardian. Les faits se seraient déroulés dans les résidences de Jeffrey Epstein à New York, Paris, en Floride, au Nouveau Mexique ainsi que dans les Iles Vierges américaines.

"J'ai peur pour mes filles"

Lors d'une conférence de presse, la victime présumée a expliqué qu'elle a longtemps été sous l'emprise psychologique du milliardaire.

"Cela m'a pris du temps de me libérer du contrôle et des abus qu'il exerçait sur mon esprit. J'ai encore des flashbacks. Ça me fait du mal", a-t-elle déclaré. "Je suis encore une victime parce que j'ai peur pour mes filles et les filles de tout le monde. J'ai peur pour le futur de ce monde, où vivent des prédateurs en puissance."

Teala Davies avait décidé de témoigner et de porter plainte contre l'héritage de Jeffrey Epstein pour montrer l'exemple et encourager toutes les victimes de viol et d'abus sexuels à surmonter leur peur et à en parler. 

Une douzaine de plaignantes

Un jour avant que la plaignante ne se fasse connaître, une autre femme a anonymement porté plainte devant la Cour fédérale de Manhattan, affirmant qu'elle a été manipulée et agressée sexuellement par le milliardaire américain lorsqu'elle avait seize ans. Elle était alors jeune mannequin.

En début de semaine, une autre femme se présentant sous le pseudonyme de "Jane Doe 15" a elle aussi déclaré que Jeffrey Epstein l'avait "agressée sexuellement et vicieusement" lorsqu'elle avait 15 ans. Elle a ensuite exhorté le prince Andrew à révéler tout ce qu'il savait sur le financier. Le fils de la reine Elizabeth II, qui a pris ses distances avec la vie publique cette semaine, avait en effet de nombreux contacts avec Jeffrey Epstein.

Pour l'instant, une dizaine de victimes présumées ont porté plainte contre le patrimoine du milliardaire américain.

Juliette Mitoyen