BFMTV

Accident dans le nord de l'Italie: le jeune chauffard hospitalisé en psychiatrie

Un homme se recueille devant un mémorial à Luttach, le 6 janvier 2020, à l'endroit où un chauffeur en état d'ébriété a foncé sur des piétons, faisant 6 morts et 11 blessés

Un homme se recueille devant un mémorial à Luttach, le 6 janvier 2020, à l'endroit où un chauffeur en état d'ébriété a foncé sur des piétons, faisant 6 morts et 11 blessés - Pierre Teyssot / AFP

Le jeune automobiliste de 27 ans aurait exprimé la volonté de se suicider après avoir réalisé sa responsabilité dans l'accident qui a coûté la vie à six personnes de 20 à 25 ans et en a blessé onze autres. Dans la nuit de samedi à dimanche, il a percuté à grande vitesse le groupe de 17 personnes qui sortait d'une navette pour se rendre à leur hôtel.

Le jeune automobiliste en état d'ivresse qui a renversé 17 personnes, dont six jeunes Allemands qui ont été tués, dimanche dans le nord de l'Italie, a été hospitalisé en psychiatrie après avoir dit vouloir se suicider, rapportent ce lundi les médias.

Six morts et onze blessés

Selon les actes de procédure du parquet, qui a ouvert une enquête, cités par le Corriere della Sera, le chauffard de 27 ans a manifesté une "volonté suicidaire" après s'est rendu compte du drame qu'il avait causé. L'accident s'est produit vers 1h15, heure locale, ce dimanche à la sortie de Lutago (Luttach), localité proche de la frontière avec l'Autriche, située dans la région germanophone du Haut Adige.

Après avoir passé la soirée en discothèque, le groupe de skieurs âgés de 20 à 25 ans venait de descendre d'une navette qui les avait ramenés à leur hôtel quand la voiture sportive de marque allemande est arrivée à grande vitesse. Certains ont été projetés à plusieurs dizaines de mètres. Six jeunes Allemands, trois hommes et trois femmes, sont morts sur le coup et onze autres, dont neuf Allemands, ont été blessées.

Les carabiniers de Bolzano, chef-lieu du Haut Adige, ont identifié l'automobiliste, un ouvrier habitant et travaillant à Chienes (à 30 km au sud de Lutago), soulignant dans un communiqué qu'il est inculpé pour "homicides". Le parquet de Bolzano a précisé qu'il circulait avec une alcoolémie de 1,97 g par litre de sang, quatre fois plus que le maximum autorisé qui est de 0,5 g/l. Il encourt une peine de 18 ans de réclusion.

Vive émotion en Italie et en Allemagne après le drame

Parmi les jeunes décédés figurent une étudiante en médecine à Hambourg de 23 ans, un jeune de 22 ans qui jouait au football au sein d'un club de Siegen, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, et un étudiant en architecture de 22 ans originaire de Cologne. Dès dimanche, des bougies, des fleurs et des messages ont été déposés à proximité du lieu de l'accident qui a suscité une vive émotion en Italie et en Allemagne.

La chancelière Angela Merkel a dit sur Twitter "pleurer avec tous ceux qui ont perdu leurs enfants, leurs frères et soeurs, leurs amis dans la nuit" et le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a exprimé sa "proximité" avec les familles des jeunes touristes allemands.

Capture d'écran
Capture d'écran © compte Twitter de Giuseppe Conte

Au lendemain de ce drame, deux femmes de 34 et 40 ans ont été tuées ce lundi à l'aube par un automobiliste qui les a renversées à Senigallia, près d'Ancône, dans l'ouest de l'Italie, selon les médias.

Les deux victimes venaient de sortir d'une discothèque et marchaient sur le bord de la route lorsqu'elles ont été percutées par un véhicule conduit par un chauffard dont le test d'alcoolémie s'est, là encore, révélé positif, selon les mêmes sources.

J. G. avec AFP