En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'Aquarius, le bateau affrété par SOS Méditerranée et MSF lors d'un sauvetage au large de Salerne (Italie) le 26 mai 2017 (image d'illustration)
 

3.500 personnes ont étaient secourus en l'espace de quelques jours au large des côtes libyennes.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • ELIAS
    ELIAS     

    Désolé , je préfère quand ils coulent .

  • Bajul
    Bajul     

    "au large de la Libye" !!! Les passeurs ont compris, ils leur donnent un portable et dès qu'ils sont un peu loin des côtes ils appellent les bateaux des ONG ........ De cette façon ça n'est pas prêt de s'arrêter !!! Mais que les bateaux des ONG aillent charger directement aux ports libyens et encaissent les 1500 € , ça leur permettra d'acheter la bouffe et les soins .....

  • verificator
    verificator     

    A 1500 euros la promesse par les passeurs d'une prise en charge à mi-parcours par les ONG et 2000 migrants par jour, cela fait un chiffre d'affaires annuel de 1500 x 2000 x 365 = 1,1 milliard d'euros. Pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?

Votre réponse
Postez un commentaire