Uber dit vouloir lutter contre ce grave phénomène.
 

Selon une enquête publiée par CNN, 103 chauffeurs de la compagnie américaine sont accusés d'agressions sexuelles au cours des quatre dernières années. Au moins 31 d'entre eux ont été condamnés après avoir abusé de leurs victimes profitant, la plupart du temps, de leur état d'ébriété.

Votre opinion

Postez un commentaire