BFM Immo

Immobilier Toulouse

La crise sanitaire a eu peu d'impact sur le volume des transactions immobilières, mais les critères des Français ont évolué. Les maisons concentrent 68% des recherches contre 32% pour les appartements alors que cette répartition était de 57% et 43% avant la crise Covid, selon une étude Salon Maison 2021 – PAP.fr.

bfmtv

Immobilier : Les taux les plus bas sont toujours à Toulouse

Ce mois-ci encore, c’est à Toulouse que les taux immobiliers les plus bas sont négociés. Selon le courtier en crédit Meilleurtaux, les emprunteurs de la ville rose peuvent, sous certaines conditions d’apport et de dossier, obtenir un taux de 2,10 % sur 20 ans, stable par rapport au mois dernier. Sur cette même durée, les taux les plus bas négociés sont de 2,20 % à Strasbourg, 2,30 % à Lyon, et 2,35 % à Nantes, Bordeaux et Paris.

bfmtv

Les taux immobiliers les plus bas sont à Toulouse

Ce mois-ci, c’est à Toulouse que les taux immobiliers les plus bas sont négociés. Selon le courtier en crédit Meilleurtaux, les emprunteurs de la ville rose peuvent, sous certaines conditions d’apport et de dossier, obtenir un taux de 2,10 % sur 20 ans, en baisse de 0,35 point par rapport au mois dernier. Sur cette même durée, les taux les plus bas constatés sont de 2,35 % à Strasbourg et Bordeaux, et de 2,45 % à Marseille, Montpellier, Lille et Nice.

A Toulouse, les taux moyens sont de 2,98 % sur 20 ans

Les taux immobiliers les plus bas sont à Toulouse

Selon le courtier en crédit Meilleurtaux, les emprunteurs de la ville rose peuvent, sous certaines conditions d’apport et de dossier, obtenir un taux de 2,45 % sur 20 ans, en baisse de 0,25 point par rapport au mois dernier. Sur cette même durée, les taux les plus bas sont inférieurs à 2,6 %/2,65 % à Strasbourg, Nantes et Paris, et ne dépassent pas 2,8 % dans l'ensemble des villes de France. « Les records sont battus de mois en mois et cela est valable pour toutes les durées jusqu'à 25 ans, explique Maël Bernier, porte-parole de la société. « Il n'est désormais plus exceptionnel de concrétiser des dossiers à des taux inférieurs à 3 % sur 25 ans et autour de 2,2 % sur 15 ans, et cela sans disposer d'un apport hors-norme. 20 % peuvent en effet suffire si les revenus sont stables et plus élevés que la moyenne nationale », ajoute-t-elle. Comparez gratuitement les offres de plus de cent banques