BFM Immo

Flambée des factures d'énergie: les Français n'ont pas le budget pour rénover leur logement

La rénovation énergétique des logements est une thématique clé de ces prochaines années. Une nouvelle étude sur le sujet met en avant une prise de conscience réelle des Français. Mais il existe des freins réels pour le passage à l'acte.

Le baromètre* OpinionWay pour Monexpert-rénovation-energie.fr montre une prise de conscience réelle par les Français des enjeux de la rénovation énergétique des logements, alors que l'énergie coûte de plus en plus cher. La facture d'énergie mensuelle moyenne des Français est de 184 euros, selon les sondés. 20% des Français interrogés sont même au-delà des 200 euros, contre 36% ayant une facture mensuelle de 100 à 199 euros et 31% payant moins de 100 euros par mois. De plus, 36% des personnes déclarent avoir froid dans leur logement souvent ou de temps en temps pendant l’hiver. Dans le détail, c'est le cas de la moitié des locataires, contre 28% des propriétaires.

Résultat: 48% des Français sont convaincus de la nécessité de réaliser des travaux dans leur logement. Une proportion relativement stable depuis 2016. Par ailleurs, 52% des Français sondés estiment que la rénovation énergétique des logements devrait même être obligatoire.

Il y a une vraie prise de conscience sur l'impact grandissant de la valeur verte sur l'attractivité des logements, avec un intérêt patrimonial à long terme pour les appartements ou les maisons disposant d'une bonne performance énergétique. 76% des personnes interrogée assurent ainsi que, s'ils allaient acheter demain un bien immobilier, l’étiquette énergétique du logement qu'ils iraient visiter serait un critère important dans leur projet d’achat. Et ils pensent aussi visiblement à "l'après". Pour 33% d'entre eux, une bonne étiquette permet de revendre plus facilement.

Des freins considérables

Un intérêt à long terme donc mais aussi à court terme. 66% des personnes interrogées seraient prêtes à réaliser des travaux de rénovation dans leur logement afin de réduire leur facture d'énergie. Et une proportion similaire (66%) afin d'améliorer le confort de leur logement.

On se dit que la rénovation énergétique des logements est en bonne voie et le passage à l'acte est proche. Sauf que ce n'est pas le cas. Il y a toujours des freins considérables. D'abord si la moitié des Français dit avoir conscience de la nécessité de faire les travaux, l'autre moitié ne les juge pas nécessaires. Ensuite, même ceux qui les jugent nécessaires mettent en avant des difficultés pour les concrétiser. 53% d'entre eux disent manquer d'argent. D'ailleurs, le budget moyen envisagé pour ces travaux est en nette baisse par rapport à l'an dernier. Autour de 2.546 euros aujourd'hui contre 3.071 l'an dernier. Et quand on entre dans le détail, on voit que seulement 38% des Français affirment disposer de plus de 1.000 euros de budget s'ils devaient financer des travaux de rénovation demain.

On est très loin du budget nécessaire. Dans une étude publiée en novembre 2019 ("Rénovation énergétique des logements: étude des prix"), l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (l'Ademe) avait étudié 11.785 opérations de rénovation énergétique. Pour une isolation par l'extérieur (ITE) par exemple, le prix médian constaté des travaux était de 12.516 euros. Pour une isolation par l'intérieur (ITI), il fallait compter un prix médian de 3.248 euros. Les propriétaires qui remplaçaient leur système de chauffage déboursaient par ailleurs (aides comprises) 5.469 euros (prix médian).

Mais les Français ont-ils conscience des aides? C'est l'autre problème. Car les Français sont perdus face aux nombreux dispositifs disponibles. Le baromètre montre que deux Français sur trois (66 %) ne sont pas en mesure de citer une seule aide financière pour la rénovation énergétique de leur logement. Méconnaissance des aides et pire encore méconnaissance de l'état réel de leur logement. 58% des Français ne savent même pas l'étiquette énergétique de leur logement.

*La septième édition du baromètre "Les Français et la rénovation énergétique" d'OpinionWay pour Monexpert-renovation-energie.fr a été réalisée auprès d’un échantillon de 2013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas (au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence). Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview) du 22 au 27 septembre 2021. Les résultats de ce sondage doivent être lus en tenant compte des marges d'incertitude: 1 à 2,2 points au plus pour un échantillon de 2000 répondants.

Marie Coeurderoy