BFM Immo
Rénovation Et Travaux

Perte de mètres carrés mais gain d'énergie : Est-il rentable d'isoler un logement par l'intérieur?

Le principal risque dans de l'isolation énergétique d'un logement par l'intérieur, c'est de perdre des mètres carrés. Mais dans quelle mesure?

Faire une isolation par l'intérieur, c'est la garantie de perdre en moyenne 5 à 7% de la surface totale de votre logement. Car le principe est simple, pour mieux se protéger on va épaissir nos murs et pour ça, il n'y a pas 36.000 solutions: des plaques de BA13 et de la laine de verre ou de la laine de roche. A la clé, des murs plus épais d'une dizaine de centimètre. Ça n'a l'air de rien mais 7% de surface en moins sur un 50m², c'est 3,5m² de perdus. Et sur un logement familial deux fois plus grand, là vous allez perdre une surface de la taille d'une cuisine.

Et qui dit perte de surface, dit aussi perte de valeur. Le meilleur exemple est évidemment Paris. A plus de 10.000 euros du m², les calculs sont vite faits. Perdre 3 ou 4m², c'est aussi faire perdre 40.000 euros de valeur à votre logement. A Lyon et Bordeaux on serait au-delà des 20.000 euros de décote et entre 15.000 et 17.000 euros de perdus à Marseille et Rennes.

>> Partenariat BFM Immo - Rénovation énergétique : Quelles sont les aides auxquelles vous pouvez prétendre?

Là où l'isolation par l'intérieur est à proscrire

Mais ce qu'on gagne en économies d'énergie, ça ne compense pas la perte de surface et de valeur? A terme si évidemment. La fédération de diagnostiqueurs FED Experts donne pour exemple le cas d'un 5 pièces d'une centaine de m² dans les Yvelines. L'isolation par l'intérieur a coûté pas loin de 10.000 euros au propriétaire. Au final il n'a perdu "qu'environ 4m²". Mais surtout, ces travaux lui permettent d'économiser plus de 1500 euros par an. Alors notez quand même que ce propriétaire n'a gagné qu'une seule note en passant de G à F. En réalité, disait le patron de FED Experts, il aurait pu en gagner 1 ou 2 de plus s'il avait encore épaissi les murs. Mais là, il aurait perdu vraiment trop de surface. Donc le bon compromis est une isolation raisonnable et d'autres travaux pour booster les gains.

Et puis il y a des cas où l'isolation par l'intérieur est à proscrire. Le cas typique est l'immeuble haussmannien. Là les pertes de surfaces sont trop importantes dans l'équilibre financier des travaux. Donc le conseil de FED experts dans ce cas-là: "Ne touchez pas aux murs". Il y a d'autres travaux qui peuvent vous faire sortir de l'état de passoire thermique: agir sur les menuiseries, les équipements électriques et surtout le système de chauffage et l'eau chaude.

À l'inverse, si votre immeuble a été construit entre 1945 et jusqu'à la fin des années 1970, vous avez quasi systématiquement intérêt à isoler vos murs. Ces immeubles-là sont tellement mal isolés que vous gagnez 2 notes automatiquement.

Marie Coeurderoy