BFM Immo

La ruée sur les maisons se confirme en France et les prix s'emballent

Les maisons se vendent comme des petits pains depuis la crise sanitaire. Conséquence? Leur prix est en nette hausse.

Les maisons ont la cote et valent de plus en plus cher. Selon les notaires de France, le prix des maisons anciennes a augmenté de 2,4% entre le deuxième et le troisième trimestre 2021 et de 9% sur un an.

La crise sanitaire n'aura donc pas eu raison de l'appétit des ménages pour l'immobilier. Au contraire, elle aura élargi leurs horizons et leurs zones de recherche. Et sur l'année 2021, le volume des ventes atteint un niveau exceptionnel. A fin septembre 2021, 1,2 million de logements anciens ont été vendus sur les douze derniers mois, selon l'Insee. Un chiffre qui ne cesse d'augmenter depuis le quatrième trimestre 2020.

>> Estimez le prix de votre bien immobilier avec notre simulateur gratuit

Les taux immobiliers soutiennent la demande

Alors que les prix immobiliers poursuivent leur ascension, le marché est soutenu par la faiblesse des taux d'intérêt. L'observatoire Crédit Logement / CSA constate en octobre 2021 un taux moyen (toutes durées confondues) de 1,05%, contre 1,20% en octobre 2020.

"Depuis août, il reste à son niveau le plus bas jamais constaté. Les banques maintiennent des conditions des crédits exceptionnellement favorables, malgré la reprise de l’inflation et le renforcement des risques de défaut d’une petite partie des emprunteurs. Elles cherchent à préserver l’accès au crédit des (primo) accédants à la propriété. C’est pourquoi le recul des taux est le plus important sur les prêts les plus longs qui s’adressent aux emprunteurs les moins bien dotés en apport personnel", estime l'organisme de cautionnement bancaire dans son dernier observatoire.

Les conditions de financement records ne sont pas les seules explications à cette ruée vers les maisons. Très vite après le premier confinement, les particuliers ont souhaité quitter ce logement dans lequel ils ont vécu une situation inédite. Un logement devenu bureau ou école, qu'ils souhaitaient plus grand et parfois plus isolé.

L'envie d'acheter un bien avec un extérieur, après la fermeture des parcs et l'interdiction de sortir à plus d'un kilomètre de chez soi, se traduit donc par les tendances constatées par la profession. Un sondage OpinionWay pour l'Officiel du déménagement estimait d'ailleurs à 25% la part des Français, soit 1 Français sur 4, qui déclare vouloir déménager cette année (contre 15% en 2020).

Le télétravail permet de s'éloigner des grandes villes

Autre explication du phénomène de fond, l'adoption massive du télétravail par les entreprises. Si avant le confinement, les entreprises qui prévoyaient un à deux jours de télétravail par semaine étaient rares, ce rythme est devenu la norme post-confinement dans de nombreux groupes. Une aubaine pour les acheteurs qui peuvent donc s'offrir pour le prix d'un appartement en ville, une maison en zone rurale voire en périphérie...

À quoi faire attention lors de l'achat d'une maison ?

Plusieurs éléments doivent retenir votre attention si vous souhaitez acquérir une maison.

En voici quelques exemples :

1- les éléments visibles : l'état global du bien, comme sa façade ou sa toiture et leur entretien.

2- les éléments moins visibles : la plomberie, les installations électriques ou de gaz, la performance énergétique, l'état du terrain (sol argileux, zone inondable, etc.) ou encore le bruit du voisinage.

La lecture des diagnostics immobiliers obligatoires vous fournira également de précieuses informations sur l'état général du logement et de ses installations. N'hésitez pas à poser des questions aux vendeurs ou à l'agent immobilier en charge de la vente.

Marion Marten-Pérolin