BFM Immo
Immobilier

Logement: le marché de la location au bord de la pénurie à la rentrée

La part des logements à louer sur le marché, qui représentent 27% des annonces, atteint un niveau historiquement faible. Un chiffre qui illustre les fortes tensions à l'oeuvre sur le marché locatif pour cette rentrée.

Le marché de la location de logement est au bord de la pénurie en cette rentrée. La part des biens à louer atteint en effet un niveau historiquement faible. Selon des chiffres du site Bien'ici auquel nous avons eu accès en exclusivité, seulement 27% des annonces portent sur des logements à louer (contre 73% qui concernent des biens à la vente).

Un ratio qui s'est contracté de 10 points par rapport au même indicateur, mesuré à la même période de l'année, avant la crise sanitaire. Avec la pandémie et les confinements successifs, l'appétence pour l'achat immobilier s'est en effet renforcée, favorisée par des conditions d'emprunt historiquement favorables, avant qu'elles ne se dégradent récemment.

Outre les primo-accédants, il y a aussi et surtout ceux qui cherchent à vendre. Les propriétaires à la recherche de biens plus grands, situés dans d'autres villes et régions, ou encore qui se séparent, doivent trouver preneur pour leur logement. A cela s'ajoute une autre urgence, plus problématique pour le marché: celle des passoires thermiques. Les échéances approchent en effet sur l'interdiction des passoires à la location poussant de plus en plus de propriétaires à vendre, faute de pouvoir rénover à temps. Cette réglementation entraîne donc également un afflux d'offres à la vente.

Un marché de la location écrasé dans certaines régions

A tel point que dans certaines régions, le marché de la transaction écrase complétement celui de la location. En Bretagne, PACA et Pays de la Loire, il faut compter désormais huit biens à vendre pour seulement deux à louer. Même en Ile-de-France, un marché particulièrement tendu, il n'a jamais été aussi difficile de trouver un logement à la location avec moins de 27% d'annonces de biens à louer en cette rentrée. Dans toutes les régions de France, le marché de la vente est nettement majoritaire. La seule région où la part du locatif dépasse les 30% d'annonces est la région Grand-Est, où elle représente 32% des offres de logements.

Lorsque l'on regarde le nombre d'annonces en volume, les tendances ne sont pas plus rassurantes. En effet, on pourrait penser que le nombre global d'offres de logement, location et vente confondues, a augmenté. Ce qui pourrait expliquer la hausse des annonces de biens à vendre. Mais ce n'est pas le cas. Bien'ici note même une baisse de l'offre de logements à louer, en volume, de 9% par rapport à l'an dernier.

Les petites surfaces particulièrement en tension

Lorsque l'on regarde la typologie des biens, on observe que ceux qui ont le plus basculé vers la vente sont les logements traditionnellement les plus recherchés pour la location, soit les petites surfaces. Or l'offre de studios à louer a reculé de 12% sur un an et de 10% pour les deux pièces.

Dans le même temps, la demande a explosé, en particulier sur les petits logements, ce qui créé de fortes tensions sur le marché de la location. Aujourd'hui, Bien'ici enregistre en moyenne au niveau national 87 demandes pour un studio à louer, contre 50 demandes l'an dernier. Pour les deux pièces, le nombre de demandes par logement disponible a également augmenté de 65% sur un an.

Marie Coeurderoy avec Nina Le Clerre