BFM Immo
Location

Edouard Philippe estime que l'interdiction de location des passoires thermiques est une "folie"

Pour l'ancien Premier ministre, cette mesure va "réduire le nombre de logements mis à la disposition des gens, et en général des plus fragiles".

La réaction est tardive mais violente. Dans un entretien au Point, Edouard Philippe s'est notamment montré préoccupé par la politique du logement de l'actuel gouvernement. Une petite phrase, précisément, a été repéré par Le Figaro. Concernant l'interdiction de location des passoires énergétiques, l'ancien Premier ministre a estimé que c'était "une folie".

Pour lui, cette mesure aura surtout pour conséquence d'assécher le marché de la location.

"Elle a beau être le fruit des meilleures intentions du monde, elle va réduire le nombre de logements mis à la disposition des gens, et en général des plus fragiles. C’est redoutable, ce qui s’annonce", s'inquiète-t-il.

Pour rappel, la loi climat et résilience prévoit l'interdiction progressive à la location des logements énergivores. Depuis le 1er janvier, un logement ne peut plus être mis en location en France métropolitaine lorsque sa consommation d'énergie dépasse 450 kWh/m2/an. Il s'agit d'une partie des logements classés G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE). Cette interdiction à la location (pour des résidences principales) va ensuite être progressivement étendue à l'ensemble des logements classés G au 1er janvier 2025, puis F en 2028 et enfin E en 2034.

>> Partenariat BFM Immo - Rénovation énergétique : Quelles sont les aides auxquelles vous pouvez prétendre?

Or, près de 17% des logements étaient classés F ou G au 1er janvier 2022, selon les données du ministère de la Transition écologique. Si on y ajoute les biens notés E, on atteint même 39% du parc de résidences principales. Le problème est particulièrement préoccupant dans certains régions comme l'Ile-de-France, où près de 45% des logements ont un DPE avec la note E, F ou G, d'après une étude de l'Insee et de l'Institut Paris Région.

"Personne n'est fou"

La position d'Edouard Philippe n'est pas passée inaperçue puisque l'actuel ministre du Logement, Olivier Klein lui rétorque que la folie est de "laisser les gens vivres dans des passoires thermiques" et lui précisant, au besoin, que "personne n'est fou" au gouvernement.

Olivier Klein rappelle que seuls les nouveaux baux ou les renouvellements de contrats de location seront concernés. Mais le ministre avoue au Figaro que la question du relogement des locataires n'est pas tranchée. "Le changement de fenêtres et de chauffage voire l’isolation par l’intérieur suffisent pour sortir du statut de passoire thermique, ce qui ne nécessite pas que le locataire soit relogé", tente de persuader le ministre.

https://twitter.com/DianeLacaze Diane Lacaze Journaliste BFM Éco