BFM Immo

Le marché de l'immobilier commercial amorce un "retour à la normale"

L'immobilier de commerce reprend des couleurs.

L'immobilier de commerce reprend des couleurs. - Fred Dufour - Paris

Concernant la location, la demande repart nettement dans certaines villes. Du côté des ventes, le marché reprend aussi des couleurs.

Le marché de l'immobilier commercial est bel et bien en train d'amorcer un "retour à la normale". C'est ce que montrent les derniers chiffres de la plateforme de Seloger dédiée aux commerces. Déjà sur la demande à la location de commerces, si au global au niveau national on est sur une stabilité au 2ème trimestre par rapport à l'an dernier, elle repart aussi nettement à la hausse dans certaines villes: +10% à Paris, +5% Lyon et à Marseille.

>> Partenariat BFM Immo : Trouvez le meilleur taux pour votre crédit immobilier avec notre comparateur gratuit

Globalement c'est dans le grand Ouest que la demande de commerces à la location est repartie le plus fortement. Elle a doublé sur un an alors que l'offre elle, a baissé de 3%. Marché très actif aussi en Midi-Pyrénées où la demande de commerce est 7 fois plus élevée que l'offre. La région Rhône-Alpes affiche une demande en hausse de 70% quand l'offre baisse de 3%.

Le marché est un peu plus équilibré en Ile-de-France où la demande progresse de 20% et mais l'offre aussi: + 21%. Quelques exceptions à noter tout de même à Nice où la demande recule de 2% et même de 6% à Bordeaux.

L'Aquitaine repart fort

Du côté de la vente de commerces, là aussi le marché reprend des couleurs. En PACA, la demande à l'achat progresse de 72% alors que l'offre baisse de près de 20%. L'Aquitaine repart fort: +50% du côté de la demande alors que l'offre recule de 1%.

La reprise la plus spectaculaire est toujours dans le Grand Ouest. La demande à l'achat a été multipliée par 3, mais ici le marché semble équilibré puisque l'offre a autant progressé.

Côté prix, la reprise n'est pas encore véritablement visible. Au niveau national, ils baissent de 18%, avec quand même toujours de fortes disparités. Baisses limitées en PACA (-9%) et en Aquitaine (-3%). Les prix repartent à la hausse en revanche en Bretagne avec +6%. +6% aussi à Paris et même + 10% à Lyon.

Marie Coeurderoy