BFM Immo

En 10 ans, le coût du crédit a été divisé par quatre

Image d'illustration - Les taux à un plus bas historique

Image d'illustration - Les taux à un plus bas historique - AFP

Pour un crédit de 300 000 euros sur 20 ans, un emprunteur paie aujourd’hui 106 000 euros de moins qu’en 2011.

Emprunter pour acheter un logement n’a jamais coûté aussi peu cher. Les taux moyens (0,82% sur 15 ans, 1,02% sur 20 ans et 1,28% sur 25 ans selon Meilleurtaux) n’ont jamais été aussi bas. Pour prendre la mesure de l’économie réalisée aujourd’hui par les Français qui recourent à un crédit pour financer une acquisition immobilière, il faut se projeter dix ans en arrière.

Près de 100.000 euros de différence

En février 2011, le taux moyen pour un crédit sur 20 ans dépassait légèrement les 4%. Et donc, il y a dix ans, pour prêter 300 000 euros sur une telle durée, une banque exigeait qu’on lui rembourse au total 438.200 euros. Aujourd’hui pour la même somme remboursable sur la même durée, elle se contente de 331.767 euros. Une économie pour l’emprunteur de 106 433 euros. Une différence qui se retrouve dans le niveau des mensualités (hors assurances). Pour ce prêt de 300 000 euros sur 20 ans, on passe de 1826 à 1382 euros.

Des prix dans l'ancien en hausse de 36%

Certes, entre temps, les prix de l’immobilier ont augmenté. Mais avec de grosses différences selon les régions. Entre la fin 2010 et la fin 2020, l’indice Insee réalisé avec les données des notaires montre que dans l’ancien, les prix des appartements a augmenté de 36% en Ile de France. Ce qui signifie effectivement que la baisse des taux est annulée par la hausse des prix. La situation est différente pour les maisons qui, dans la plus riche des régions de France ont augmenté de 12,5% en une décennie. Sachant que sur la même période, le Smic a progressé de 11,5%, on peut considérer que la hausse des salaires compense presque la hausse des prix. C’est encore plus vrai hors Ile-de-France, où le prix moyen d’une maison (dans l’ancien), a augmenté de 9%, en l’espace de 10 ans. Le prix des appartements ayant, eux, augmenté en moyenne de 12%.

Par Pierre Kupferman

Qualite-Logement.org