BFM Immo

Acheter à Villeurbanne coûte plus cher que de devenir propriétaire à Madrid ou Rome

A Paris, il faut débourser 10.377 euros du m² en moyenne pour devenir propriétaire

A Paris, il faut débourser 10.377 euros du m² en moyenne pour devenir propriétaire - pexel - pixabay

Pour devenir propriétaire, les habitants des principales capitales européennes ne sont pas logés à la même enseigne. Ainsi, s'il faut compter près de 15.000 euros du mètre carré à Londres, il suffira de 2.800 euros à Rome.

Pour acheter un bien immobilier, il vaut mieux vivre à Rome, Madrid ou Bruxelles qu'à Londres ou Paris. C'est ce qu'il ressort d'une étude de MeilleursAgents pour Le Parisien sur les prix immobiliers des principales capitales d'Europe de l'Ouest. Ainsi, à Londres il faudra débourser 14.977 euros du mètre carré pour accéder à la propriété. Une somme telle que les prix ont très peu évolué en 5 ans. Ils n'ont progressé que de 7%.

Londres est suivie de près par Paris où les prix, qui ont bondi de 27% en 5 ans, atteignent maintenant les 10.377 euros en moyenne du mètre.

"La ville est cernée par le périphérique, elle ne peut pas s’étendre contrairement aux autres capitales. Il s’agit donc d’un petit marché et c’est pourquoi les prix restent élevés. Même si depuis un an, les prix parisiens ont tendance à baisser avec les départs des habitants vers la province", décrypte dans Le Parisien Thomas Lefebvre, directeur scientifique du site MeilleursAgents.

Paris compte en effet 2.175.000 habitants sur 105 km². A l'inverse, Bruxelles est composée de 19 communes avec 1,2 million d'habitants sur 162 km². Les prix au mètre carré atteignent 3.340 euros mais cachent de fortes disparités. Thomas Lefebvre précise: "A Molenbeek, nous sommes à 2.220 euros/m2 et à Ixelles, nous sommes à 4.300 euros. Du simple au double, dans la même commune, c’est rare. À Paris, il n’y a pas un si grand écart. Ainsi le XIXe est à 9.400 euros/m2 et le VIe à 15.300 euros/m2".

>> Téléchargez notre guide Acheter dans le Neuf

Fracture Nord-Sud

Si à Berlin, les prix restent encore raisonnables (4.331 euros du mètre carré), ils se sont envolés de 43,9% en 5 ans. D'ailleurs, cette forte progression joue sur les loyers, créant de fortes tensions dans la ville.

Mais ce qui est intéressant dans l'étude de MeilleursAgents est la fracture Nord-Sud. Ainsi, si grâce à une politique fiscale très favorable aux étrangers, Lisbonne a réussi à attirer les étrangers, faisant ainsi grimper les prix immobiliers (+95,4% en 5 ans, à 3.660 euros), Rome et Madrid, elles, restent en bas du classement. A Madrid, les prix ont certes progressé de 34,1% en 5 ans mais ils n'atteignent que 2.917 euros du m². A Rome, les prix ont même reculé de 6,7% en 5 ans et ne sont plus qu'à 2.833 euros du mètre carré. "La ville est bruyante, avec une très forte densité, embouteillée en permanence, gorgée de touristes et sans centre d’affaire. Résultat: les Italiens ne veulent pas y vivre et les investisseurs n’y voient aucune rentabilité", juge François Gagnon, président du réseau ERA en Europe.

Du fait d'une forte tension sur le marché immobilier, les prix en France sont d'ailleurs plus élevés que dans de nombreuses capitales européennes. Résultat, il coûte par exemple moins cher d'acheter à Villeurbanne (3.839 euros du mètre carré pour un appartement) qu'à Rome, Madrid ou Lisbonne. Cela coûte également moins cher d'acheter à Bobigny (3.255 euros du m² pour un appartement) qu'à Madrid ou Rome.

https://twitter.com/DianeLacaze Diane Lacaze Journaliste BFM Éco