BFM Immo

360 personnes privées d'hébergement d'urgence à Clermont-Ferrand

BFM Immo
A Clermont-Ferrand, 360 personnes se voient contraintes de quitter les hôtels où elles bénéficiaient d’un hébergement d’urgence, rapporte lundi L’Express.fr.

« [En] l'absence de financement des pouvoirs publics […] le conseil d'administration de l'Anef, l'association gestionnaire du 115 dans le Puy-de-Dôme, a décidé de ne plus payer, à compter du 2 septembre, les hôteliers assurant ces hébergements », écrit le site de l’hebdomadaire. Selon Gilles Loubier, directeur général de l’association, L’Etat n’aurait remboursé à cette dernière que « 5 % environ des 2,3 millions d’euros » engagés depuis le mois de janvier pour loger les personnes en question. Selon L’Express.fr, la préfecture du Puy-de-Dôme devrait communiquer sur le sujet incessamment

F. A.