BFM Grand Littoral

"J'ai cru que j'allais mourir": à Boulogne-sur-Mer, le témoignage d'une patiente atteinte du Covid-19

Touchée par une forme grave du Covid-19, Véronique, a raconté à BFM Grand Littoral son combat contre le virus.

Le début du déconfinement progressif à partir de samedi dans le Nord et le Pas-de-Calais tient à la diminution du nombre de cas de Covid-19. Tous les jours, des malades se remettent petit à petit de la maladie, comme Véronique, rencontrée par BFM Grand Littoral à l'hôpital Duchêne de Boulogne-sur-Mer.

A 61 ans, cette jeune retraîtée a contracté une forme grave du coronavirus. Si aujourd'hui, elle assure que "ça va beaucoup mieux", Véronique a cru ne jamais pouvoir s'en sortir.

"J'ai eu très peur et franchement, j'ai cru que j'allais mourir, témoigne Véronique, hospitalisée depuis une dizaine de jours à Boulogne. Les premiers jours à la maison, c'était horrible. Ça fait vraiment deux jours que je me sens moins fatiguée, parce que j'étais très, très fatiguée, épuisée."

La patiente se réjouit de pouvoir désormais respirer sans assistance. "On m'a sauvé la vie", estime-t-elle à l'adresse du personnel soignant de Duchêne.

"Je me suis battue"

De tout son séjour à l'hôpital, Véronique n'a pas pu voir ses proches. Mais elle assure garder contact avec ses enfants, qui "s'inquiètent" pour elle. Avec son mari également, "qui s'ennuit beaucoup" sans elle, sourit Véronique. Les appels sont cependant de courte durée: "Je peux pas parler longtemps au téléphone, ça me fatigue", explique-t-elle.

Durant sa convalescence, la jeune retraitée explique qu'elle a "toujours gardé un bon moral". "Je me suis battue, et le moral c'est important", assure-t-elle.

Depuis sa rencontre avec BFM Grand Littoral, Véronique a pu sortir de l'hôpital Duchêne pour retrouver sa famille. Mais le combat cotnre le Covid-19 ne s'arrête par aux porte de l'établissement. La patiente a encore de longues semaines de rééducation devant elle pour retrouver ses pleines capacités physiques.

Jérémy Mahieux et Philippine Potentier avec Juliette Mitoyen