BFM Grand Littoral

Boulogne-sur-Mer: des pêcheurs dénoncent le "pillage" de la Manche par les bateaux néerlandais

Les pêcheurs entendent bloquer le port de Boulogne-sur-mer.

Les pêcheurs entendent bloquer le port de Boulogne-sur-mer. - Philippe Huguen - AFP

Des pêcheurs boulonnais ont bloqué mardi l'accès à un bassin du port pour dénoncer le "pillage" de la Manche par leurs homologues néerlandais.

Des pêcheurs ont bloqué mardi soir l'accès à un bassin du port de Boulogne-sur-Mer, premier port de pêche de France, pour protester contre la "surexploitation" des ressources de la Manche par les bateaux néerlandais, a-t-on appris auprès de la capitainerie et des pêcheurs.

"Huit bateaux" ont bloqué "depuis environ 18h le sas de l'écluse du bassin Loubet, où débarquent tous les bateaux de pêche, empêchant toute entrée et sortie", a-t-on indiqué à l'AFP à la capitainerie.

"Nous avons prévenu les bateaux souhaitant débarquer leur pêche de cette action, du coup ils sont partis la débarquer à Dieppe ou aux Pays-Bas", a-t-on ajouté.

Une aggravation du "pillage" avec le Brexit?

Pour Olivier Leprêtre, président du comité régional de la pêche, il s'agissait avec cette action de dénoncer le "pillage" des ressources par des bateaux néerlandais géants, "senneurs ou chalutiers allant jusqu'à 42 mètres". Une situation "dénoncée depuis 10 ans" mais que le Brexit risque d'aggraver.

"La Manche est une mer très étroite et en cas de 'no deal', tous les métiers se rabattront dans la ZEE (zone économique exclusive) française et il sera impossible pour les petites et moyennes flottilles de travailler ensemble", s'inquiète-t-il.

Selon M. Leprêtre, "toute la façade de la Manche est solidaire" de ce mouvement et des bateaux y ont allumé leurs gyrophares et projecteurs en signe de soutien aux pêcheurs de Boulogne-sur-Mer.

Juliette Mitoyen avec AFP Journaliste BFM Régions