BFM Lille

Nord: première femme transgenre élue maire, Marie Cau vise désormais la présidentielle

La maire de Tilloy-lez-Marchiennes, élue en 2020, tente actuellement de réunir les 500 parrainages de maire nécessaires pour se présenter à la prochaine élection présidentielle en 2022.

En 2020, Marie Cau était la première femme transgenre élue maire en France. Cette ingénieure de profession aimerait désormais que sa voix porte au-delà de Tilloy-lez-Marchiennes, dans le Nord. L'élue souhaite se présenter à l’élection présidentielle de 2022.

"Si ça peut montrer la voie, aux jeunes, aux femmes, que tout est possible, il faut juste oser. C'est ça qui est important, et pas se complaire derrière son clavier, à se plaindre des politiques que l'on a. Il faut les changer", explique la maire au micro de BFM Lille.

Obtenir les 500 signatures

La femme de 56 ans sait que sa candidature a peu de chance de l'emmener jusqu'à l'Elysée. Mais les lettres de soutien qu'elle reçoit l'encouragent à se présenter. Encore faut-il obtenir le parrainage de 500 élus de France.

"Beaucoup de maire attendent pour donner leur signature, de savoir vers qui ils vont se tourner. C'est très très compliqué. Pour 100 maires contactés, on a une réponse positive" détaille l'élue.

Marie Cau espère aujourd’hui réveiller les consciences citoyennes et politiques. "Les responsables politiques sont des gens de l'ancien monde. Leur logiciel n'a pas évolué, il leur a fallu 30 ans pour comprendre les enjeux politiques", juge la maire de Tilloy-lez-Marchiennes.

Pas de réponses "toutes faites"

Pour l'heure, l'élue sans étiquette de cette commune de plus de 500 habitants, n'a pas de programme défini et souhaite être dans le dialogue. "Il faut attendre d'être aux commandes, de voir l'état, de faire un diagnostic, voir les priorités. Je suis consultante en entreprise, on n'arrive jamais avec des réponses toutes faites, c'est dangereux", juge Marie Cau.

"Je ne suis pas pour la révolution, je ne suis pas pour changer le système, je ne suis pas pour la 6e république. On a un truc qui marche mais qu'on peut améliorer, donc arrêtons de vouloir casser ce que le précédent à fait. Construisons sur ce qui marche bien, améliorons, évoluons", clame la maire.

Comme tous les candidats à l'élection présidentielle, Marie Cau a jusqu'au 4 mars 2022 pour recueillir les 500 signatures de parrainage.

Elise Dherbomez et Alicia Foricher