BFM Lille

Lille: la gratuité des terrasses et des extensions prend fin le 30 septembre

Une terrasse à Lille.

Une terrasse à Lille. - DENIS CHARLET - AFP

Ces dispositifs de soutien à l'activité des restaurateurs et des cafetiers, notamment, ont bénéficié à environ 350 établissements.

C'est peut-être le signe d'un relatif retour à la normale après un an et demi de crise sanitaire. À Lille, les dispositifs municipaux de soutien aux bars et restaurants, dont l'activité a longtemps été paralysée, prendront fin le 30 septembre.

"À compter du 1er octobre 2021, le régime de redevance perçue sur les terrasses 'habituelles' sera de nouveau en vigueur pour tous ces établissements", a confirmé la Ville ce mardi par voie de communiqué. Les terrasses éphémères devront pour leur part disparaître de la voie publique.

Un coût d'environ 2 millions d'euros

La gratuité des droits de terrasse aura ainsi été en vigueur pendant 21 mois - dont une importante partie sous le régime du confinement et du couvre-feu.

Ces dispositifs auront bénéficié à près de 350 établissements, contre 159 en 2020. Et pas seulement aux cafetiers et aux restaurateurs: les food-trucks, les triporteurs et les friteries étaient également concernés. La neutralisation de 200 places de stationnement a permis de libérer "quelque 5000 places supplémentaires", selon la Ville.

"Le coût des diverses actions entreprises par la Ville en faveur de ce secteur depuis début 2020 représente ainsi un montant d'environ deux millions d'euros", est-il précisé. Dont environ 1,6 million d'euros de pertes liées à la non-perception des redevances.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions