BFM Lille

Emmaüs Connect s'allie à l'université de Lille pour distribuer des ordinateurs à 400 étudiants

Des étudiants de l'université Paul-Valéry Montpellier 3, le 28 septembre 2015 (photo d'illustration).

Des étudiants de l'université Paul-Valéry Montpellier 3, le 28 septembre 2015 (photo d'illustration). - Sylvain Thomas - AFP

Quatre cents étudiants lillois ont bénéficié de dons d'ordinateurs grâce à un partenariat entre Emmaüs Connect et l'université de Lille, présenté comme inédit mais qui doit essaimer en France, la crise sanitaire ayant exacerbé la précarité numérique.

Ordinateur, casque audio, disque dur... 400 étudiants lillois sont venus chercher depuis juin ces "packs" numériques, dont les derniers ont été distribués mardi, grâce à un partenariat entre Emmaüs Connect et l'université de Lille.

"Pendant le confinement, ne pas avoir d'ordinateur m'a vraiment pénalisé. J'étais en galère, j'ai dû en emprunter un pour passer mes examens en ligne", témoigne El Hadji, en licence 1 d'administration économique et sociale. "Beaucoup d'étudiants sont dans la galère. L'année passée, certains n'ont pas pu travailler donc n'ont rien pu acheter", complète le jeune homme.

"Je n'ai pas les moyens de m'acheter un PC et comme je suis en situation de handicap, en avoir un me permet de prendre des notes et réviser de façon beaucoup plus fluide", explique Louise, en licence 3 de lettres modernes.

5% des étudiants lillois en difficulté

Financé à hauteur de 100.000 euros par la fondation de l'université de Lille, forte de 74.000 étudiants, le projet est également soutenu par le Conseil régional et l'Union européenne.

"Je n'aurais jamais imaginé que l'on puisse un jour parler d'étudiants 'naufragés numériques'", a constaté le président de l'université, Jean-Christophe Camart, cité par un communiqué d'Emmaüs Connect.

Quelque 5% des étudiants lillois connaissant de grandes difficultés à se doter de matériel numérique, soit 3.500 jeunes, selon Anne Urbanovsky, directrice de la vie étudiante.

En mai, Emmaüs Connect avait lancé un appel aux entreprises régionales pour récupérer des ordinateurs portables, ensuite reconditionnés par des structures d'insertion locales à Amiens et Tourcoing. Adeo Services, Decathlon ou encore la fondation Boulanger ont participé.

800 ordinateurs déjà distribués en septembre dernier

"L'objectif est aussi d'interpeller les universités sur la précarité numérique pour donner les mêmes chances à tous les étudiants", insiste Camille Bardou, cheffe du projet à Emmaüs.

L'université de Lille avait déjà prêté 800 ordinateurs en septembre dernier à des étudiants. Sur ce total, ceux n'ayant pas bénéficié de l'aide d'Emmaüs ont reçu un chèque de 250 euros de l'université.

Si les Hauts-de-France, particulièrement touchés par l'illectronisme, font office de région pilote, des opérations similaires de collecte, reconditionnement et dons sont également sur les rails en Ile-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Paca et Grand Est.

Né en 2013, Emmaüs Connect se présente comme l'acteur pionnier de la lutte contre l'exclusion numérique, dont souffrent selon l'association 5 millions de personnes en France.

M.L. avec AFP