BFM Lille

Dans le Nord, la fête de la musique autorisée mais sous restrictions

Des dérogations à la règle limitant les rassemblements pourront être accordées si "l'organisateur justifie du respect des contraintes sanitaires".

Danser, chanter, profiter: certes, mais pas dans n'importe quelles conditions. La préfecture du Nord, dans un communiqué diffusé ce jeudi, annonce que les rassemblements festifs seront autorisés à l'occasion de la fête de la musique, le 21 juin. Mais contexte sanitaire oblige, ils verront s'appliquer certaines restrictions.

Alors que les rassemblements de plus de dix personnes sont toujours interdits dans l'espace public, les concerts pourront "faire l'objet d’un régime dérogatoire par autorisation du préfet en lien avec le maire de la commune". Pour cela, l’organisateur devra justifier "du respect des contraintes sanitaires". La préfecture fixe toutefois un seuil de 5000 personnes à ne pas franchir.

"Cette manifestation ne devra pas créer de rassemblements non autorisés", insiste la préfecture. Les concerts spontanés, comme les concerts de rue, seront ainsi proscrits.

Les cafés, bars ou restaurants pourront pour leur part organiser des événements musicaux, même si la préfecture le déconseille. Ces événements relèveront "de la responsabilité de l'exploitant du lieu". Celui-ci devra prévoir des espacements ou des parois entre les groupes et limiter les tables à une jauge de dix personnes. Les enceintes rassemblant 1500 personnes ou plus devront pour leur part effectuer une déclaration en préfecture.

Florian Bouhot Journaliste BFM Régions