BFM Lille

Covid-19: la métropole lilloise sur le point de basculer en zone d'alerte maximale

Les trois indicateurs chargés de surveiller l'évolution de l'épidémie ont tous dépassé le seuil d'alerte, ce qui devrait entraîner le passage de Lille en zone d'alerte maximale ce jeudi.

Elle avait obtenu un "sursis" de dix jours fin septembre mais ce jeudi, elle ne devrait pas y échapper: la métropole lilloise devrait basculer en zone d'alerte maximale à l'issue du point de situation d'Olivier Véran, prévu à 18 heures.

Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie de Covid-10 ont en effet dépassé les seuils d'alerte à Lille, où le taux d'incidence du virus est de 308 cas positifis pour 100.000 habitants. Sur 239 lits de réanimation disponibles dans le Nord, 74 (soit un peu plus de 30%) sont occupés par des patients positifs au coronavirus.

Inquiétude pour les séniors

Ce qui inquiète le plus dans la métropole lilloise est la proportion de personnes âgées touchées par le Covid-19. Chez les plus de 65 ans, le taux d'incidence du virus grimpe à 273 et l'état de santé de ces patients nécessite "le plus souvent une prise en charge", explique à BFM Grand Lille François-René Pruvot, président de la commission médicale du CHRU de Lille.

"Fait particulier: il y a autour des hôpitaux de Roubaix et Tourcoing une couronne d'établissements pour personnes âgées dans lesquels il y a une forte proportion de personnes de plus de 80 ans hospitalisées en médecine", alerte également le médecin.

Vers la fermeture des bars

Le passage en alerte maximale ce jeudi soir paraît donc inévitable à Lille et sa métropole. Des restictions sanitaires encore plus drastiques devraient ainsi être imposées rapidement, comme c'est le cas dans les villes déjà en zone d'alerte maximale. Parmi ces mesures, la fermeture complète des bars, obligés aujourd'hui de fermer à 22 heures. Une mesure plus que nécessaire pour Bertrand Legrand, médecin généraliste de Tourcoing, qui aurait même dû intervenir dès la semaine dernière selon lui:

"C'est absolument indispensable, Olivier Véran n'a aucun autre choix possible. A un moment", on doit passer à la sanction, estime auprès de BFM Grand Lille le médecin aux yeux de qui "la responsabilité individuelle n'a pas marché".

Les restaurants lillois, qui doivent désormais appliquer un protocole sanitaire strict, pourraient comme à Paris rester ouverts. D'autres restrictions pourraient cependant s'ajouter dans la métropole lilloise, mais aucune ne devrait limiter les déplacements, a assuré mercredi Emmanuel Macron. "La stratégie qu'on a retenue n'est pas celle-ci, elle est de responsabiliser nos citoyens", a fait valoir le chef de l'Etat.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions