BFM Lille

Covid-19: des signaux positifs dans les Hauts-de-France, mais la tension à l'hôpital reste forte

Une ambulance entre sur le parking de l'hôpital de Dunkerque, le 12 mars 2021

Une ambulance entre sur le parking de l'hôpital de Dunkerque, le 12 mars 2021 - FRANCOIS LO PRESTI © 2019 AFP

Depuis une semaine, le nombre de cas positifs au Covid-19 baisse dans la région des Hauts-de-France. A l'hôpital, il faudra encore attendre pouvoir une possible amélioration.

Placée sous cloche depuis plusieurs semaines, la région des Hauts-de-France ressent-elle les premiers effets du confinement? Depuis une semaine, le nombre de cas positifs au Covid-19 baisse. Selon les chiffres de Santé Publique France, le taux d'incidence pour 100.000 habitants était de 499 sur les sept derniers joursdans la région, contre 525 entre le 25 et le 31 mars.

Une nouvelle rassurante pour les habitants qui vivent avec des restrictions de sorties et de déplacements depuis mi-mars. "Ce serait cool que ça puisse continuer de baisser et qu'on puisse sortir du confinement" espère un Lillois.

Signe concret de cette amélioration sur le terrain, dans ce centre de dépistage du centre-ville de Lille, les dépistages ont augmenté -50.000 tests réalisés en une semaine- mais le nombre de cas a diminué.

"On était sur du 11% de positifs, et depuis la semaine dernière, on baisse de deux points en une semaine pour arriver à du 9,3%" explique Marianne Poret, infirmière référente Covid Synlab Hauts-de-France.

Une disparité régionale

Si cette tendance à la baisse rassure, elle est encore loin de se faire ressentir sur le système hospitalier.

"La semaine dernière, on a eu un très gros pic d'activité qui nous a obligés à ouvrir une unité de 16 lits en plus. On a 54 lits hors réanimation et hors urgence pour accueillir les patients Covid", explique le docteur Cécile Franck, présidente de la commission médicale de l'hôpital de Saint-Omer.

Au total dans la région, un peu plus de 3700 patients malades du Covid-19 sont hospitalisés, dont 706 en réanimation, selon les dernières données de Santé Publique France. Dans le Nord, 351 patients sont en soins critiques, et 150 dans le Pas-de-Calais.

La tendance reste par ailleurs encore à la hausse dans l'ensemble de la région. Selon le site CovidTracker, la tension en réanimation dans la région s'élève même à 161% de la capacité initiale.

Pour espérer une amélioration, il faudra encore attendre 10 à 15 jours, le temps de voir la baisse du nombre de cas -si elle est durable- se répercuter sur les hospitalisations.

Lionel Top, Camille Plaisant et Alicia Foricher