BFMTV

Sécheresse inédite en France, la pire en PACA depuis 60 ans

Face à la sécheresse, des mesures de restriction d'usage de l'eau ont été prises dans de très nombreux départements.

Face à la sécheresse, des mesures de restriction d'usage de l'eau ont été prises dans de très nombreux départements. - Pedro Armestre - AFP

INFOGRAPHIE - Une sécheresse générale sévit sur le territoire depuis plusieurs mois. Le manque de précipitations échoue à expliquer à lui seul ce phénomène devenu chronique au fil des années. Explications.

Le récent manque de pluie dont pâtissent actuellement les régions méditerranéennes compromet durement l'activité agricole. En PACA on parle de la pire sécheresse depuis 60 ans. Depuis avril et mai, un sérieux déficit pluviométrique a aggravé la situation. Des pluies quasi inexistantes aux mois de juillet et août n'ont pas été compensées par les précipitations de septembre et de début octobre. Habituellement la fin de l'été et le début de l'automne cumulent de fortes précipitations, ce qui n'a pas été le cas cette année, en raison de conditions anticycloniques défavorables.

Le problème reste que ce manque d'eau tend à devenir chronique et général. "En Corse, on a des paysages de terre battue", avertit Jean-François Perigné, secrétaire nationale de la confédération paysanne.

Les agriculteurs entament déjà les réserves d'hiver

Résultat, explique Le Dauphiné.com pour l'Ardèche et L'Est Républicain pour le Haut-Doubs, les nappes phréatiques ont déjà atteint un niveau particulièrement inquiétant. Les réserves sont largement entamées, parfois à 80%.

Face à la pénurie et à l'impossibilité de laisser le bétail s'alimenter en extérieur, "les éleveurs sont déjà en train de nourrir les animaux avec le stock de foin qui devait servir pour l'hiver", fait remarquer Jean-François Périgné.

"Sur toute la façade Atlantique, du nord de l'Aquitaine au sud de la Vendée, les nappes phréatiques sont à sec, on parle là de sécheresse profonde. Fin août, on était à 88 départements touchés, plus de 170 arrêtés préfectoraux (de restriction de la consommation d'eau, NDLR) et vraiment, on a un gros souci", continue le responsable.

Des nappes phréatiques qui s'épuisent à long terme

Cependant, ce phénomène n'est pas uniquement lié à une "sécheresse météorologique", résultat d'un simple manque de pluie, mais surtout à une "sécheresse hydrique": les nappes phréatiques se vident. Chaque année, l'agriculture consomme plus d'eau que ce que le sol absorbe. Avec le réchauffement climatique et la hausse des températures, l'évaporation des plantes devient également plus importante, empêchant l'eau de pluie de s'infiltrer dans le sol (voir le schéma ci-dessous).

Les nappes phréatiques se rechargent en hiver, lorsque les plantes sont endormies et que l'évaporation de l'eau est faible. Hors, l'hiver 2016-2017 a été particulièrement sec: les nappes phréatiques ont commencé l'été à un niveau plus bas que précédemment.
Infographie sécheresse hydrique
Infographie sécheresse hydrique © Emeline Gaube
David Namias et Emeline Gaube