BFMTV

Rhône: un risque "très probable" de sécheresse cet été

Selon les dernières prévisions météorologiques de températures et de précipitations, le Rhône fait partie des départements où le risque de sécheresse lors de cet été est très élevé.

Les prairies du Rhône ont beau être vertes, elles ne sont que l'arbre qui cache la forêt. Il a très peu plu dans le département au cours des derniers mois. Et les récentes précipitations, trop tardives, ne permettent pas de remplir les nappes phréatiques.

Pour preuve: le ministère de la Transition écologique et solidaire a placé 53 départements en risque de sécheresse entre les mois de mai et septembre. La région Auvergne-Rhône-Alpes pourrait être l'une des plus touchées, le risque est même "très probable" pour onze départements et notamment le Rhône. 

"Nous sommes dans une situation qui se dégrade vraiment très très rapidement"

"La quantité d'eau tombée restait dans les dizaines de centimètres du sol parce qu'il était tellement désséché que la végétation a tout absorbé", explique Pascal Girin, agriculteur et président de la FDSEA du Rhône. 

Face à ce manque d'eau, l'été qui arrive s'annonce critique pour le secteur primaire.

"Nous avons besoin d'une véritable politique de gestion de l'eau, nous sommes dans une situation qui se dégrade vraiment très très rapidement", réclame l'agriculteur. 

Si la sécheresse est synonyme de lourdes pertes dans le milieu agricole, elle est aussi responsable de plusieurs sinistres dans les habitations. 

"Au niveau des maisons il y a des gens qui ont vu des pans de mur entier de maison s'écrouler", souligne Emma Haziza, experte en adaptation face au changement climatique, "sur toute l'année dernière la sécheresse a coûté plus cher sur le plan assuranciel que les inondations. C'est dire le nombre d'enjeux et de sinistres qu'il a pu y avoir".
Hugues Garnier