BFMTV
Environnement

Les images des importantes inondations qui frappent Sydney et le sud-est de l'Australie

Des pluies torrentielles s'abattent sur le sud-est de l'Australie, dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud. La ville de Sydney est submergée par les eaux, obligant 50.000 personnes à fuir.

Depuis le début du mois de juillet, des pluies torrentielles s'abattent sur le sud-est de l'Australie, dans l'État de Nouvelle-Galles du Sud. Conséquence: les habitants de Sydney, plus grande ville du pays, sont obligés de fuir la montée des eaux. 50.000 personnes ont été appelées à évacuer leurs domiciles.

C'est la quatrième fois que ce scénario se répète en l'espace d'un peu plus d'un an. Et à chaque fois, l’eau monte plus rapidement et de façon plus violente que la fois précédente.

"Si vous étiez en sécurité en 2021, ne partez pas du principe que vous le serez aujourd'hui. C'est une situation rapide et évolutive qui pourrait toucher des zones qui n'ont jamais été inondées auparavant", prévient Steph Cooke, ministre des services d'urgence de l'État de la Nouvelle-Galles du Sud.

Des épisodes de plus en plus fréquents

D’autant qu’à moyen terme, ces phénomènes d’inondations dramatiques vont devenir encore plus fréquents dans la région. Selon Kimberley Reid, spécialiste de l'atmosphère à l'université Monash, la fréquence de ces épisodes "va augmenter de 80%" d'ici la fin du siècle.

"Nous études se sont portées sur ce qu'on appelle les rivières atmosphériques. Ce sont d'énormes colonnes qui transportent de l'air très humide dans l'atmosphère et qui provoquent des pluie diluviennes comme aujourd'hui", explique-t-elle au micro de BFMTV.

"Grâce aux projections climatiques que nous avons faites, nous pouvons dire que d'ici 2080, des épisodes comme celui-là ou comme celui de mars 2021 seront beaucoup plus fréquents."

"Les gens aiment la région mais vous imaginez ce que c'est?"

Dans quelques dizaines d'années, des inondations pourraient donc se produire environ tous les deux ou trois mois... et forcer les cinq millions d’habitants de la ville de Sydney à s'adapter. Mais beaucoup savent qu'ils ne pourront pas rester et pourraient devenir des réfugiés climatiques.

"On en a marre, on en a tellement marre. Quatre fois en trois mois, c'est vraiment trop pour nous", déplore une habitante. "Les gens aiment la région mais vous imaginez ce que c'est de devoir reconstruire sa maison à chaque fois à partir de rien?"

Depuis le début de cet épisode d'intempéries, une seule personne est morte. Mais en mars, il y a seulement trois mois, 20 personnes avaient péri à cause des inondations dans la capitale économique australienne.

Nelson Getten avec Ariel Guez