BFMTV

Les automobilistes parisiens perdent en moyenne 40 minutes par jour dans les bouchons

Des embouteillages.

Des embouteillages. - Jeff Pachoud - AFP

Le temps passé dans les embouteillages stagne dans la capitale alors que le trafic, lui, diminue. En cause, l'espace de plus en plus réduit accordé aux voitures au profit des modes de déplacements plus écologiques.

Malgré la baisse du trafic dans la capitale, les automobilistes parisiens passent toujours autant de temps dans les bouchons. Selon une étude menée par Tomtom Telematics et dévoilée par nos confrères du Parisien, les conducteurs perdraient en moyenne 40 minutes par jour dans les embouteillages.

Un chiffre "stable depuis une dizaine d’années", précise le quotidien alors que le trafic intra-muros a chuté pour sa part de 34% entre 2002 et 2017, selon l’Observatoire des déplacements à Paris.

Multiplication du nombre de chantiers 

Il faut dire que l’espace accordé à la voiture s’est considérablement réduit ces dernières années dans la capitale. Pistes cyclables, réaménagement des places… La Ville entreprend en effet de nombreux chantiers pour favoriser des modes de déplacements plus écologiques.

En conséquence, le nombre de chantiers lancés aurait augmenté de 70% en un an, ce qui peut expliquer la stagnation du temps passé dans les embouteillages, selon Le Parisien. La mairie de Paris pointe notamment une cinquantaine de chantiers "très perturbants". Lesquels rallongeraient les temps de parcours de 12 à 16 minutes.

Paul Louis