BFMTV

La pollution mène la vie dure aux allergiques

Pollution et pollen, les bêtes noires des allergiques

Pollution et pollen, les bêtes noires des allergiques - Philippe Huguen - AFP

L'épisode de pollution aux particules fines devrait se poursuivre vendredi en Ile-de-France. Une très mauvaise nouvelle pour les personnes allergiques aux pollens qui en sont les victimes immédiates. Explications.

Avec les pics de pollution, les personnes allergiques aux pollens vivent un véritable calvaire. Pour quelles raisons? Pierrick Hordé, allergologue et co-auteur du Livre noir des allergies, publié mercredi aux éditions de l'Archipel, explique au Parisien que "les particules fines se fixent sur les grains de pollens et libèrent leurs protéines allergisantes".

Ensuite, "à cause de leur petite taille, ces particules descendent très loin dans les bronches en emportant ces protéines. C'est un cocktail explosif pour les allergiques!", prévient-il. Aux symptômes classiques (rhume, toux..) qui se verront exacerbés s'ajoute la possibilité de "développer une crise d'asthme", souligne l'expert.

Arrivée des pollens de bouleaux

Et la situation ne devrait pas aller en s'arrangeant puisque selon le bulletin hebdomadaire du Réseau national de surveillance aérobiologique, "on attend avec inquiétude l'arrivée des pollens de bouleaux très prochainement dans le nord (vers le 29 mars)", fait-on encore remarquer. "Pour le moment c'est le sud qui reste le plus touché à cause des pollens de cyprès".

Ainsi pour se protéger, pas de remède miracle mais porter un masque peut s'avérer efficace et surtout éviter toute activité sportive.

M.G.