BFMTV

Japon: la baleine coincée depuis plusieurs semaines dans des filets de pêche a été tuée

Images de la baleine prise dans les filets à proximité du port de Taiji, au Japon, le 29 décembre 2020

Images de la baleine prise dans les filets à proximité du port de Taiji, au Japon, le 29 décembre 2020 - Life Investigation Agency / Dolphin Project

Pris au piège depuis le 24 décembre, ce petit rorqual avait attiré l'attention des ONG, qui avaient demandé aux pêcheurs locaux de la libérer. Elle a été tuée par asphyxie lundi.

Elle était prise au piège depuis le 24 décembre. Une baleine enfermée dans une zone de filets de pêche de la ville de Taiji, au Japon, depuis près de trois semaines, a été tuée lundi 11 janvier au petit matin par des pêcheurs, d'après des informations de l'organisation de protection des animaux Life Investigation Agency.

"Dolphin Project peut confirmer que le petit rorqual, après avoir été piégé pendant plus de deux semaines dans les filets de pêche de Taiji, a été tué", écrit également cette ONG le 11 janvier, qui a surveillé de près le cétacé.

Mort par asphyxie

Des images de la mort de l'animal ont été prises et mises en ligne par ces deux organisations. Sur la vidéo - qui peut être difficile à regarder - on peut voir que l'animal a été attaché par la queue à un bateau, et placé ainsi à la verticale. Seule l'extrémité de son corps est alors visible. La baleine se débat fortement à plusieurs reprises, avant d'arrêter de bouger. Elle est alors remontée par les pêcheurs sur le bateau, et placée sous une bâche bleue.

Les baleines respirent par leurs poumons, à la surface, et les maintenir sous l'eau de la sorte les condamne à mourir par asphyxie. "La mort dans de telles situations est généralement due au fait que la baleine ferme son évent et étouffe", écrit l'organisation Humane Society International. Selon eux, elle aurait mis 20 minutes à mourir.

Plusieurs organisations avaient appelé à la libération de ce cétacé ces derniers jours, signalant des signes de fatigue et de détresse chez l'animal. "Normalement, la baleine plonge profondément et remonte de temps en temps à la surface. Mais comme elle est piégée, elle ne peut plus plonger, le filet la retient par la tête et le dos", expliquait Ren Yabuki, directeur de l'ONG Life Investigation Agency, repris par le média Brut.

"Pris au piège dans une détresse prolongée"

La coopérative de pêcheurs locale avait déclaré la semaine dernière qu'elle essayerait de faire sortir la baleine de la zone de filet, alors que les ONG alertaient sur son état, écrit The Guardian. Life Investigation, qui a surveillé la zone pendant les 20 derniers jours, déclare avoir vu au moins une tentative des pêcheurs pour la faire sortir, qui s'est soldée par un échec.

"Nous sommes attristés par cette terrible issue. Il est déchirant de penser qu'en soulevant simplement le filet il y a trois semaines, ce pauvre animal aurait pu nager librement au lieu d'être pris au piège dans une détresse prolongée", déclare Georgie Dolphin, à la tête du programme de bien-être des animaux d'HSI.

Une baleine à bosse, piégée au même endroit le 29 novembre, avait pu être libérée dès le lendemain. Outre les animaux qui sont pris dans les filets de ses pêcheurs, la commune de Taiji est régulièrement mentionnée pour sa chasse annuelle de dauphins, qui entraîne la capture chaque année de centaines de bêtes, qui sont tuées ou revendues.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV