BFMTV

Éruption aux Canaries: le nuage de gaz issu du volcan arrive au-dessus de la France

Le Cumbre Vieja relâche depuis dimanche "une grande quantité de dioxyde de soufre (SO2) dans l'atmosphère". Ce nuage est remonté sur le Maroc et l'Espagne, et doit arriver sur la France ce week-end.

En plus de la lave, le volcan espagnol Cumbre Vieja relâche depuis son éruption dimanche "une grande quantité de dioxyde de soufre (SO2) dans l'atmosphère", écrit mercredi le programme d'observation européen Copernicus. Les gaz dégagés par l'éruption sont déjà remontés de La Palma jusqu'au Maroc et à l'Espagne, et doivent arriver sur la France d'ici ce week-end.

Les appareils de surveillance de Copernicus repèrent et surveillent "l'impact de l'éruption volcanique sur la composition de l'atmosphère alors que du dioxyde de soufre et d'autres polluants sont transportés loin du volcan", explique l'organisation dans un article de suivi.

Selon l'Institut volcanologique des Canaries (Involcan), l'éruption du Cumbre Vieja pourrait durer "entre 24 et 84 jours", et entre 6000 et 11.500 tonnes de dioxyde de soufre sont recrachées quotidiennement dans l'atmosphère.

Des risques de pluies acides ce week-end

Le centre espagnol de surveillance de l'atmosphère AEMET Izana notait ainsi dès mardi "deux forts pics de SO2 causés par le panache de fumée du volcan La Palma". Un autre a également été enregistré dans la nuit de mardi à mercredi. Et progressivement, cette masse de soufre va arriver sur la France à partir de vendredi.

Ce n'est pas la première fois que la fumée dégagée par un volcan parcourt des milliers de kilomètres. En 2010, les gaz produits par l'éruption du volcan islandais Eyjafjöll avaient ainsi complètement paralysé l'espace aérien européen pendant plusieurs jours.

"D'importantes quantité de CO2, de dioxyde de soufre, de sulfure d'hydrogène et d'halogénures d'hydrogène peuvent être émises par les volcans", explique ainsi l'USGS (Institut d'études géologiques des États-Unis). Selon leur concentration, "ces gaz sont tous potentiellement dangereux pour les personnes, les animaux, l'agriculture".

La fumée venant des Canaries, n'est ainsi "pas sans conséquence puisque le soufre réagit avec la vapeur d'eau présente dans le ciel et cela donne de l'acide sulfurique, c'est ce qui créé généralement des pluies acides", explique Christophe Person, spécialiste météo pour BFMTV. Or des orages sont prévus ce week-end sur l'Hexagone. Les pluies seront donc "accompagnées par ce dioxyde de soufre, donc de l'acide sulfurique, ce seront des pluies un petit peu plus acides que d'habitude", explique-t-il.

Les impacts du SO2 "probablement très faibles"

Le SO2 en effet "favorise les pluies acides et dégrade la pierre", explique le site du ministère de l'Écologie. C'est un "polluant qui provoque une irritation des muqueuses, de la peau et des voies respiratoires - toux, gène respiratoire, troubles asthmatiques". Toutefois, le phénomène prévu ce week-end restera "assez faible sur la France parce que c'est quand même bien dispersé", explique Christophe Person.

L'AEMET Izana souligne en effet que les concentrations de SO2 mesurées ces derniers jours le sont "de la surface au sommet de l'atmosphère. Le SO2 peut donc se concentrer dans certaines couches à une hauteur où il n'a pas d'impact direct sur la population".

Globalement, "les impacts du SO2 libéré par Cumbre Vieja sur les conditions météorologiques et la qualité de l'air à la surface sont probablement très faibles", explique Mark Parrington, chercheur pour Copernicus. "La plupart du SO2 émis se trouve beaucoup plus haut dans l'atmosphère, d'autant plus quand vous vous éloignez de la source, et peut être simplement visible sous forme d'une brume légère dans le ciel".

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV