BFMTV

En 2015, 185 défenseurs de l'environnement ont été tués

BFMTV

Au moins 185 personnes sont mortes en 2015 dans 16 pays en défendant leur environnement, soit une augmentation de près de 60% par rapport à l'année précédente.

Le nombre de personnes décédées pour avoir défendu leurs terres et leur environnement en 2015 constitue un record depuis 2002, date à laquelle l'ONG britannique Global Witness a entrepris de publier un rapport annuel sur ce sujet, et s’élève à 185. Toutes ces victimes sont partagées entre 16 pays.

Un bilan certainement plus lourd

Les deux Etats les plus dangereux en 2015 sont le Brésil et les Philippines, où 50 et 33 personnes ont respectivement été tuées, un niveau jamais atteint depuis 14 ans. Suivent la Colombie (26 morts), le Pérou (12), le Nicaragua (12), et la République démocratique du Congo (11). "Alors que la demande de minerais, de bois et d'huile de palme se maintient, autorités, corporations et bandes armées accaparent les terres au mépris des gens qui y vivent", souligne Bill Kyte, chargé de campagne pour Global Witness, ajoutant que ce bilan est sans doute sous-estimé: "Pour chaque meurtre rapporté, bien d'autres restent sous silence".

A.M avec AFP