BFMTV

De la neige de pollution sur la région parisienne

La neige s'est invitée durant la nuit de lundi à mardi au sud de l'Essonne notamment, elle était aussi tombée lundi matin à Paris. Mais ces chutes de neige ont été provoquées par la pollution. Explications.

Un fin tapis de neige a recouvert plusieurs quartiers de Paris lundi matin. Même scénario pendant la nuit de lundi à mardi à Saint-Aubin dans l'Essonne ou encore à Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis.

Mais derrière le charme de ce léger manteau blanc, se trouve en réalité de la neige industrielle aussi appelée neige de pollution. La conjugaison du froid à l'épisode de pollution qui s'est installé sur l'Ile-de-France depuis samedi est à l'origine de ce phénomène.

"Les particules fines qui sont en très grand nombre dans les basses couches de l'atmosphère, au contact de l'air froid se transforment en noyaux de condensation, en cristaux de glace puis forment de la neige", explique Marc Hay, journaliste météo sur BFM Paris. 

Pas de différence à l'oeil nu

Le phénomène est par ailleurs difficile à prévoir, c'est ce qui s'est produit lundi matin à Paris. Alors qu'un temps ensoleillé était annoncé, la neige est tombée pendant quelques minutes dans quelques quartiers de Paris, notamment dans le 20e arrondissement. Cette neige de pollution, impossible à différencier de la neige classique à l'oeil nu se traduit en effet également par des épisodes très locaux et de faible intensité. Ces faibles chutes de neige pourraient se reproduire dans les jours avec le températures basses qui persistent et l'épisode de pollution prévu au moins jusqu'à jeudi sur la région Ile-de-France.

De la vraie neige est toutefois attendue ce mardi après-midi avec de l'humidité en provenance de la Belgique, qui en entrant en contact avec l'air froid francilien devrait donner des chutes de neige, bien naturelles cette fois.

-
- © -
Carole Blanchard