Piratage de données: la CNIL inflige 400.000 euros d'amende à Uber

Mis à jour le
Des pirates avaient réussi à télécharger des données relatives à 57 millions d’utilisateurs, dont 1,4 millions situés en France.
 

La Commission informatique et libertés (Cnil) a mis à l'amende Uber pour défaut de sécurisation des données personnelles de ses clients et chauffeurs. La sanction de 400.000 euros suit une large fuite de données datée de fin 2016 et révélée seulement en novembre 2017. En France, 1,4 million d'utilisateurs avaient été concernés.

Votre opinion

Postez un commentaire