Usine de Blanquefort: la CGT demande l'appui de l'État pour son action en justice contre Ford

La CGT de Ford-Blanquefort en Gironde va demander "l'aide de l'Etat" pour appuyer son action en justice contre le constructeur qu'elle accuse de vouloir fermer l'usine malgré "l'absence de motif économique".
 


La CGT de Ford-Blanquefort en Gironde va demander l'appui de l'État en tant "qu'intervenant volontaire" dans la procédure d'action en justice intentée contre le constructeur. Le syndicat l'accuse de vouloir fermer l'usine malgré "l'absence de motif économique".

Votre opinion

Postez un commentaire