BFM Business

Une augmentation du prix des jouets prévue en 2022

Le gouvernement prévoit de créer une taxe pour financer le recyclage des jouets. Son montant n’est pas encore fixé mais il pourrait atteindre entre 1,5 et 3%. Une mesure froidement accueillie par les professionnels.

Le secteur du jouet traverse sans trop d'encombre la crise sanitaire : depuis le déconfinement du 11 mai, 80% des ventes ont été rattrapées par le marché du jouet, qui connaît une croissance de 15% par rapport à 2019, selon un cabinet spécialisé. Mais une ombre plane au tableau: les prix des jouets pourrait augmenter dès janvier 2022 en raison d’une nouvelle taxe.

Selon des informations de RTL, le gouvernement a l'intention de créer une écotaxe dans le but de financer le recyclage des jouets. Le montant devrait être compris entre 1,5 et 3%. En France le marché du jouet pèse 3,5 milliards, avec 3% d’écotaxe, cela ferait 10,5 millions d’euros récoltés. Les fonds serviraient à financer la collecte, le recyclage et le traitement des jouets en fin de vie.

Smoby annonce déjà de la casse

Une mesure diversement accueillie. Si certains consommateurs trouvent que la masse de jouets achetés aux enfants est un problème pour l'environnement, les fabricants s’inquiètent de savoir qui paiera.

"Cela aura une conséquence sur le coût. Où trouver à 1, 2 ou 3% de baisse sur le coût de production, des coûts de vente, des cout d’emballage. A à moment donné ce coût sera forcément répercuté ou dans les négociations commerciales ou auprès du consommateur", explique à BFMTV Bruce Aiglehoux, directeur général de la Fédération française des industries jouet et puériculture.

Smoby, un des géants du secteur, a déjà annoncé que cette mesure aurait un impact sur son activité, il prévoit baisse d’effectifs d’environ 60 personnes et l’arrêt des investissements

C.C.