BFM Business
Décryptage

Artrade : la technologie NFT à portée de tous

[CONTENU PARTENAIRE] Son objectif : mettre la technologie NFT à la portée de tous. Artrade est une application basée sur Solana Blockchain qui permet aux utilisateurs de visualiser, référencer, conserver et créer des NFT, et qui se veut fluide et simple d’utilisation pour faciliter l’accès aux jetons non fongibles. En pleine période de ICO (‘Initial Coin Offering”, ou offre au public de jetons), la start-up cherche des investisseurs pour la soutenir dans son projet. Paul Weibel, CEO et fondateur d’Artrade, répond à nos questions.

Quelles sont les tendances et les évolutions du marché des NFT ?

Les chiffres sont vertigineux : 3229 % de croissance, 9.2 millions de dollars en échanges au second semestre 2021, plus de 300 000 portefeuilles actifs, et l’arrivée tonitruante sur le marché de grands noms du secteur (Adidas, Nike, etc.) qui en généralisent la production et la consommation.

Le marché est certes tendance, mais pour la plupart des internautes, il manque de simplicité et il nécessite des outils complexes ou de multiples manipulations pour interagir avec les marchés des NFT. Le manque d’interopérabilité du marché des NFT conduit par ailleurs à un marché fragmenté. C’est pourquoi Artrade vise à offrir une application fluide, intuitive et simple d’utilisation, qui soit accessible à tous par le biais d’une plateforme cross-chain.

Comment abordez ce marché très tendance des NFT ?

Avec Artrade, nous souhaitons démocratiser et changer l’image des NFT pour le grand public, qui a encore du mal à appréhender le but d’un jeton non fongible. Ce dernier permet en effet d’associer un actif non fongible (image, vidéo, musique, œuvre d’art) à un jeton numérique : lorsqu’on détient ce jeton, on devient donc propriétaire de cet actif, dont l’authenticité va être établie par la blockchain.

Nous savons que le coût élevé de la plupart des marchés NFT est une barrière à l’entrée, notamment pour les artistes. Nous avons donc choisi d’utiliser Solana comme système d’infrastructure. Artrade bénéficiera ainsi d’une grande évolutivité, de frais très bas et d’un délai de transfert plus court, ce qui permettra à la plupart des artistes qui ne trouvent pas leur place sur le marché traditionnel de nous rejoindre.

Quels sont les engagements d’Artrade en matière de développement durable ?

En effet, Artrade a par ailleurs travaillé en amont pour concevoir une place de marché NFT qui consomme moins d’énergie. S’il est vrai que la consommation électrique attribuée aux NFT est critiquable sur la blockchain Ethereum, Solana permettra de réduire cette consommation et les coûts associés. Nous travaillons également avec ClimatePartner pour certifier que toutes les émissions de CO2 causées par le mint de NFT sur la plateforme ont été compensées par des projets de protection du climat validés : nos NFT sont ainsi neutres en termes d’émission de carbone.

Artrade peut ainsi s’afficher comme un acteur innovant, reposant sur une équipe forte de professionnels issus d’écosystèmes variés mais rassemblés autour d’une passion commune, et dont les choix stratégiques et technologiques nourrissent tous une volonté de neutralité carbone et d’impact minimum sur l’environnement.

Pour tout savoir sur Artrade et sur l’ICO en cours, consultez leur livre blanc.

Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO. La rédaction de BFMBUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec SCRIBEO