BFM Business

3 choses essentielles à vérifier avant de reprendre une pizzeria

-

- - -

En reprenant une pizzeria, l’entrepreneur bénéficie déjà d’un fonds de commerce et d’une clientèle qui doit lui permettre de démarrer son activité dans de bonnes conditions. D’un point de vue financier, la reprise d’activité peut s’avérer être plus judicieuse qu’une création d’activité à condition de bien étudier l’emplacement et la réputation de l’affaire vendue.

Avec près de 950 millions de pizzas consommées par an et plus de 15 000 restaurants présents sur ce marché, la France est l’un des pays le plus friands de cette spécialité italienne. Sans surprise, de nombreux entrepreneurs s’installent sur ce segment réputé rentable et accessible puisque les ingrédients nécessaires à la fabrication des pizzas sont relativement peu coûteux et que leur conception est facilement accessible. Qu’il s’agisse de racheter le fond de commerce ou de racheter les parts sociales de la société, il est néanmoins indispensable de bien analyser le restaurant proposé avant de conclure l’affaire.

Dans le secteur de la restauration plus que dans n’importe quel autre secteur, la réputation d’une enseigne est absolument essentielle pour le développement de l’activité. De façon générale, le bouche-à-oreille peut être votre meilleur allié mais il peut aussi être votre pire ennemi ! Avant de reprendre une pizzeria, il est nécessaire de sonder les consommateurs autour de l’image de l’établissement. Si l’enseigne que vous souhaitez reprendre possède une très mauvaise réputation, il sera très difficile de vous débarrasser de cette mauvaise impression.

Les ressentis négatifs sont tenaces, et même si vous rehaussez considérablement la qualité de vos pizzas, il faudra plusieurs années avant de « changer les mentalités » à votre sujet. Dans le cas où la pizzeria reprise jouirait d’une très mauvaise réputation, il est donc recommandé de changer la marque de votre enseigne et d’opter pour une image de marque bien distincte afin que les consommateurs puissent tout de suite percevoir le changement.

La qualité de l’emplacement d’une pizzeria est absolument primordiale pour garantir le succès du commerce. Bien qu’il soit possible de faire livrer des pizzas à des consommateurs situés loin du point de vente, un restaurant reste un commerce de proximité avec une zone de chalandise qui façonnera le coeur de votre clientèle.

Dans les faits, ce sont les particuliers qui consomment le plus de pizzas. Réputée comme une restauration rapide, goûteuse et accessible, ces produits s’adressent à tous les profils de particuliers : actifs, étudiants, cadres supérieurs, etc. Très logiquement, il est donc conseillé de reprendre un établissement situé dans une zone urbaine, proche de nombreuses habitations. En plus de l’emplacement géographique, il faudra privilégier les locaux spacieux, accessibles et parfaitement visibles depuis la rue.

Pour produire de bonnes pizzas, pas de secret, il faut du bon matériel. Avant de reprendre une affaire, il faut nécessairement étudier les équipements et le matériel déjà présents sur place. L’outillage fait partie intégrante du fonds de commerce et il peut s’avérer très judicieux de reprendre l’outillage - le matériel professionnel étant coûteux - existant pour assurer un démarrage d’activité sans trop de contraintes financières.

Bien souvent, les cédants de pizzerias voudront se séparer de leurs matériels, considérant qu’il a été spécialement choisi pour les locaux actuels. Parmi les machines et outils indispensables : un four à pizza, un pétrin, un réfrigérateur, une caisse enregistreuse, etc. Attention : soyez très attentif sur la vétusté du four à pizza puisqu’il vous faudra dépenser une somme importante pour le remplacer.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFM Business

Contenu rédigé par notre partenaire CessionPME