BFM Business

Pourquoi en 2070, la retraite à 62 ans ne sera plus possible

La population active ne va pas énormément augmenter d'ici à 2070

La population active ne va pas énormément augmenter d'ici à 2070 - Carbon - Pexels - CC

Selon les dernières projections de l'Insee, la population active d'ici à 2070 s'élèvera à 32,1 millions de Français, soit une hausse de 9% par rapport à 2015. Alors que sur la même période le nombre d'inactifs de plus de 60 ans aura progressé de 48%.

La proportion de personnes qui travaillent en France par rapport au reste de la population va se réduire comme peau de chagrin. Et notamment par rapport aux inactifs plus de 60 ans. C'est la prédiction que vient de livrer l'Insee dans une étude publiée ce mardi.

L'institut statistique vient de livrer ses projections concernant l'évolution de la population active à très long terme (jusqu'en 2070). Un exercice dans lequel l'Insee suppose, pour simplifier, que la législation sur les retraites reste inchangée d'ici à 2070. Ce qui a évidemment peu de chances de se produire. Mais la projection de l'Insee offre néanmoins un scénario de référence.

L'étude fait l'hypothèse d'un taux de fécondité moyen de 1,95 enfant par femme et d'un solde migratoire de 70.000 personnes par année. Elle suppose également que les réformes des retraites de 2002, 2010 et 2014 augmenteront le taux d'activité des 55-69 ans.

-
- © Insee

Au final, le nombre d'actifs en France passerait de 29,5 millions de personnes à 31,1 millions en 2040 puis 32,1 millions en 2070.

Vieillissement de la population

La population active progresserait de 9% en un peu plus d'un demi-siècle. Une hausse pour le moins mesurée. En effet, entre 1990 et 2015, la population active avait augmenté de 18,6%. Autrement dit, la population active progresserait deux fois moins en un demi-siècle qu'elle ne l'a fait sur les 25 dernières années. Alors que sur la même période, le nombre des inactifs de plus de 60 ans augmentera de 48%.

45.000 personnes en moyenne rejoindraient le marché du travail chaque année contre 152.000 sur la période 2005-2015. "Ce ralentissement attendu de la population active provient du vieillissement de la population", explique l'Insee. En effet, d'ici à 2070, le nombre de personnes ayant plus de 70 ans doublerait et représenterait 26% de la population, contre 15% à l'heure actuelle. Ce à cause de l'allongement de l'espérance de vie (93 ans pour les femmes en 2070, 90,1 ans pour les hommes).

Conséquence logique: la proportion d'actifs dans la population française devrait fondre. De 1,9 pour 1 inactif âgé de plus de 60 ans en 2015, le ratio passerait à 1,4 d'ici à 2070. Ce qui évidemment compliquerait le financement de notre système de retraite par répartition, qui permet aujourd'hui de partir dès l'âge de 62 ans.

Et même avec une fécondité forte (2,1 enfants par femme) ou un solde migratoire plus élevé (120.000 personnes), la donne ne changerait pas énormément. Ce ratio actifs/inactifs passerait ainsi à 1,5 dans le cas où la fécondité serait plus élevée et resterait à 1,4 avec un solde migratoire supérieur.

J.M.