BFM Business

Pour le président de la Fevad, la conversion à l'e-commerce "se fait à marche forcée"

Selon François Momboisse, président de la Fevad (fédération du e-commerrce et de la vente à distance), "la présence des petits commerces sur Internet est inéluctable" car "le consommateur se renseigne sur le Net avant d'acheter".

Alors que le reconfinement a relancé le débat sur la présence des petits commerces sur Internet au travers de l'offre "click and collect", la fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad) prône une accélération de cette mutation numérique.

Il faut absolument qu'on puisse trouver sur les moteurs de recherche quelque chose qui renvoie vers les magasins et les boutiques physiques. Cela peut-être une page Facebook ou une présence sur Amazon ou sur CDiscount. Cela peut aussi être le site internet de quartier qui réunit les commerçants", explique François Momboisse, président de la Fevad (fédération du e-commerce et de la vente à distance) sur l'antenne de BFM Business.

"La bonne échelle est le quartier"

"La présence sur Internet est inéluctable car les gens vont de plus en plus se renseigner sur le Net avant d'acheter. La bonne échelle est celle du quartier. Les managers de centre-ville dans la plupart des grandes communes sont là pour cela notamment pour aider les commerçants à trouver une offre sur Internet", a-t-il ajouté.

La numérisation du petit commerce se fait à marche forcée. L'e-commerce croissait de 15% trimestre après trimestre en 2019. En 2020, au 2ème trimestre on est passé à 45% de croissance. Les gens découvrent que c'est très pratique, on a passé un cap", insiste François Momboisse.

Selon le président de la Fevad, les plateformes marchandes internet ont leur rôle à jouer. "Le site Alibaba, est un portail de petites boutiques et les autres plateformes d'e-commerce accueille déjà les marchands indépendants. Elles ont la logistique pour elles mais il y a un investissement informatique à faire pour le marchant indépendant", conclut-il.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco