AFP
 

Le tribunal de l'Union européenne estime que les nouveaux tests d'homologation en conditions réelles de conduite ne fixent pas un cadre assez contraignant pour être certain du niveau d'émission en oxyde d'azote des véhicules. Une modification de la réglementation est attendue dans les 12 mois.

Votre opinion

Postez un commentaire