BFM Patrimoine

Vers une assurance de plus en plus personnalisée

La qualité de la conduite va déterminer le coût de l'assurance.

La qualité de la conduite va déterminer le coût de l'assurance. - -

GERER SON PATRIMOINE – Les assureurs tentent d'adapter les assurances et leurs tarifs à leur client. Dernier en date, Direct Assurance qui va lancer, d'ici la fin de l'année, des tarifs d'assurance modulés en fonction de la conduite de l'automobiliste.

Grands départs en vacances et des longs trajets en voiture, c'est le moment de s'entraîner à bien conduire. Attention, bien conduire ne signifie pas seulement ne pas avoir d'accident, mais également être responsable au volant. Et très bientôt, avoir une attitude pondérée en voiture pourra vous rapporter gros, ou en tout cas vous coûter moins!

En effet, début juillet, Direct Assurance, filiale d'Axa, a lancé YouDrive, une application mobile qui permet d'évaluer la conduite du volant. A partir de l'exploitation des coordonnées GPS du smartphone placé dans la voiture et de données générales (météo, type de routes, …), l'application donne à l'automobiliste une analyse de sa conduite selon 4 paramètres : accélération, freinage, virage et allure.

Mais Direct Assurance ne s'arrête pas là. En effet, le but est que, d'ici la fin de l'année, les tarifs d'assurance soient modulés en fonction de la qualité de conduite de l'assuré. La baisse du prix de l'assurance pourra aller jusqu'à 30%. Mais pour cela, il faudra installer un boîtier, fourni gratuitement par l'assureur, dans sa voiture. Les tarifs seront ensuite lissés mois après mois.

Partage des données personnelles

Une idée intéressante, sachant que les cotisations d'assurance auto devraient continuer à progresser. Après une hausse de 1,1% en 2013, elles devraient prendre 1,7% en 2014 et 2,2% en 2015, selon une étude du cabinet d'études économiques Xerfi publiée le 23 juillet. Le montant des cotisations devraient donc atteindre la somme record de 20,5 milliards d'euros l'année prochaine.

"La croissance des cotisations sera soutenue par l’augmentation attendue en 2014 et 2015 de la masse assurable, soit celle du parc automobile avec le rebond des immatriculations de voitures particulières, et les hausses tarifaires justifiées par l’envolée du coût moyen et de la fréquence des sinistres", précise Anne Césard, auteur de l'étude.

Et si certains détracteurs lèvent déjà les boucliers contre le partage de données personnelles aux compagnies d'assurance, les Français, eux, sont plutôt pour. Une étude PWC publiée en juillet montre que 70% des personnes interrogées seraient prêtes à faire équiper leur voiture ou leur domicile d'un capteur pour obtenir une baisse de leur prime.

Diane Lacaze