BFM Patrimoine

Paris: Renault et BNP Paribas en soutien.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le CAC40 reste bien orienté à moins d'une heure de la clôture, essentiellement grâce à la bonne tenue des valeurs bancaires. Vers 16h20, le principal indice parisien engrange 0,7% à 4452 points, tandis que l'Euro STOXX 50

(CercleFinance.com) - Le CAC40 reste bien orienté à moins d'une heure de la clôture, essentiellement grâce à la bonne tenue des valeurs bancaires.

Vers 16h20, le principal indice parisien engrange 0,7% à 4452 points, tandis que l'Euro STOXX 50 s'adjuge 0,6% et que le Dow Jones gagne lui aussi 0,6% à 16923 points.

Le mouvement haussier tient notamment sa source dans la forte hausse de BNP Paribas, qui grimpe de près de 4,2% à 51,6 euros et figure à la deuxième place du CAC40 après l'accord conclu avec les autorités américaines. La première banque française devra s'acquitter d'une amende de quelque 6,45 milliards d'euros pour des transactions jugées illégales en dollars avec des pays soumis à un embargo américain, dont Cuba, l'Irak et le Soudan.

Toutefois, elle a les coudées suffisamment franches pour ne pas devoir faire appel au marché et son ratio de solvabilité devrait rester de l'ordre de 10% au 30 juin 2014, en ligne avec les objectifs, a indiqué ce matin le directeur général de BNP Paribas Jean-Laurent Bonnafé.

La banque conserve en outre sa licence aux Etats-Unis et entraîne dans son sillage Société Générale (+3,5%) et Crédit Agricole (+3,1%), lesquels figurent également parmi les principales progressions du CAC 40.

Plus forte hausse de l'indice phare, Renault bondit de son côté 4,5% à 69 euros à la faveur de résultats semestriels solides, tandis que le titre Club Med, dont la cotation a repris à midi, flambe de près de 10% à 21,5 euros. Les investisseurs anticipent une surenchère du duo Ardian-Fosun après la contre-offre de l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi, principal actionnaire du groupe de loisirs, qui propose de le racheter pour 21 euros par action, soit 3,5 euros de plus que le tandem précité.

Dans ce contexte, les principaux indicateurs macroéconomiques du jour ne pèsent guère sur la tendance. Précisons tout de même que le taux de chômage est resté stable en mai pour le deuxième mois consécutif dans la zone euro, s'établissant à 11,6%. L'indice PMI final pour l'industrie manufacturière est de son côté ressorti à 51,8 en juin, contre 52,2 le mois précédent.

Enfin, aux Etats-Unis, l'indice ISM manufacturier s'est élevé à 55,3 le mois dernier, après 55,4 en mai et contre un consensus de 55,8. Les dépenses de construction ont pour leur part progressé de 0,1% au mois de mai en rythme séquentiel, soit 0,4 point de moins qu'attendu par les économistes.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance