BFM Patrimoine

La Bourse s'enflamme pour un vaccin expérimental contre Zika

Les investisseurs s'enthousiasment pour le candidat vaccin de Valneva contre Zika.

Les investisseurs s'enthousiasment pour le candidat vaccin de Valneva contre Zika. - SCOTT OLSON - GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP

Valneva s’envole en Bourse après la mise au point d’un vaccin expérimental contre le virus Zika. La société n’est toutefois pas seule sur le créneau.

Dans la course au vaccin contre le virus Zika, Valneva avance rapidement. La société vient de réussir à générer un vaccin expérimental "inactivé et hautement purifié", seulement quelques mois après avoir commencé à plancher sur le sujet. À cette annonce, son cours de Bourse s'est envolé vendredi de 16,3% à 2,50 euros.

En réponse à l'urgence de santé mondiale décrétée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Valneva avait annoncé le 2 février 2016 le lancement de travaux de recherche sur le virus Zika basés sur le vaccin contre l'encéphalite japonaise déjà développé par le groupe.

Vers une production rapide ?

Zika s’apparente en effet au virus de l`encéphalite japonaise (et de la dengue), transmis par piqûres de moustiques, contre lequel Valneva a déjà développé un vaccin qui est aujourd'hui commercialisé aux États-Unis, en Europe, au Canada et sur d'autres territoires.

D'ores et déjà, la société estime que son vaccin expérimental contre le virus Zika "pourrait être produit rapidement à des coûts attrayants en utilisant les structures cliniques et commerciales aujourd'hui utilisées pour son vaccin contre l`encéphalite japonaise".

Pour autant, "le sujet est encore à un stade très précoce", rappelle le bureau d’analyse Portzamparc. Il reste en effet à mettre en place un essai clinique, qui pourrait débuter dans les prochains mois selon Valneva.

Forte concurrence

Portzamparc souligne d’autre part que "la compétition entre les différents acteurs s'annonce complexe", estimant "à ce stade difficile de voir quels sont les acteurs qui vont émerger sur cette thématique".

En particulier, Sanofi, qui dispose de l’expérience de son premier vaccin contre la dengue, se pose en acteur incontournable. Le géant pharmaceutique vient de signer un partenariat avec l’institut Walter-Reed, lié à l’armée américaine, pour un échange de technologie, montrant qu'il veut aller vite.

Retrouvez le cours de Bourse de Valneva en cliquant ici.

François Berthon