BFM Patrimoine

INDICES: Wall Street clôture en hausse soutenue par les statistiques et en dépit de la Syrie

BFM Patrimoine

NEW YORK (Dow Jones)--Les indices d'actions américains ont clôturé en hausse mardi à Wall Street après des statistiques positives pour l'économie mais en abandonnant une partie de leurs gains en fin de séance alors que les menaces d'interventi

NEW YORK (Dow Jones)--Les indices d'actions américains ont clôturé en hausse mardi à Wall Street après des statistiques positives pour l'économie mais en abandonnant une partie de leurs gains en fin de séance alors que les menaces d'intervention militaire en Syrie se faisaient plus précises. Le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner a notamment fait savoir qu'il était favorable au projet de Barack Obama d'intervenir militairement en Syrie, ouvrant la voie à un possible accord parlementaire sur le lancement de frappes contre le régime de Bachar El Assad.

Avant ces nouveaux développements, qui ont de nouveau fait flamber les prix du baril de pétrole à New York, les indices d'actions avaient affiché une hausse plus marquée soutenus par la publication d'un indice ISM du secteur manufacturier et des dépenses de construction supérieur aux attentes cet été.

L'indice Dow Jones Industrial Average (DJIA), qui a gagné jusqu'à 123 points en séance, a finalement terminé en hausse de 23,65 points, soit 0,2%, 14.833,96 points. L'indice S&P 500 a avancé de 6,80 points, à 1.639,77 points, et le Nasdaq 100 s'est octroyé 22,74 points, soit 0,76%, à 3.612 points.

Parmi les titres en vue, Microsoft s'est replié de 4,7% après l'annonce, lundi soir, du rachat des activités de téléphonie mobile de Nokia dans le cadre d'une transaction évaluée à 7 milliards de dollars.

L'opérateur de télécommunications Verizon a abandonné pour sa part 2,9% après avoir confirmé lundi le rachat des parts de Vodafone dans leur coentreprise mobile américaine, Verizon Wireless, pour 130 milliards de dollars. Selon des personnes proches du dossier, cette acquisition devrait être financée par des emprunts obligataires à hauteur de 40 milliards à 50 milliards de dollars, un montant qui dépasse largement les prévisions du marché.

(END) Dow Jones Newswires

September 03, 2013 16:49 ET (20:49 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-