BFM Patrimoine

14 tranches, impôt universel: Jean-Luc Mélenchon détaille son projet en matière de fiscalité

Invité de BFM Business ce mercredi, le leader de la France insoumise a répété sa volonté de mettre en place un impôt universel sur le revenu. Il s'est également réjoui des discussions au G7 autour d'un impôt minimum mondial sur les entreprises.

"Ce n’est pas normal que la classe moyenne porte sur son dos toute la société". Invité ce mercredi sur BFM Business, Jean-Luc Mélenchon a détaillé les grandes lignes de son programme fiscal pour l’élection présidentielle. Comme en 2017, l'une des mesures phares du leader de la France insoumise consisterait à passer de 5 à 14 tranches d’imposition sur le revenu pour répartir la charge.

"Il n’est pas normal que certains ne payent rien", a-t-il dit, faisant référence à la moitié des Français qui ne paient pas d’impôt sur le revenu. "Mais pourquoi ne paient-ils rien? Parce qu’ils n’ont rien! Donc si on augmente les revenus de toute une partie de la population, elle paiera l’impôt. Et elle ne demande pas mieux que de le payer", a expliqué Jean-Luc Mélenchon.

En augmentant le nombre de tranches, il a assuré que son système répondra "au ras-le-bol fiscal, parce qu’en dessous de 4000 euros par tête de pipe, il aboutira à un allègement de l’impôt".

"Où que vous alliez dans l’univers je vous rattrape"

La dernière tranche concernerait donc les Français les plus aisés "qui ne paient pas proportionnellement à ce qu’ils ont", a poursuivi le député des Bouches-du-Rhône, lequel s’est dit prêt à la taxer à 65%, et non plus 90 comme il le préconisait en 2017.

A condition toutefois de mettre en place un impôt universel, de sorte que chaque Français, où qu’il soit dans le monde, paye ses impôts en France. "Il faut prendre plus. Avec l’impôt universel, où que vous alliez dans l’univers je vous rattrape", a résumé Jean-Luc Mélenchon.

Enfin, le leader de la France insoumise s’est réjoui des discussions au G7 sur un impôt minimum mondial pour les entreprises. Un accord devrait prochainement aboutir sur le sujet. "Nous avons gagné car nous avons fini par faire triompher l’idée d’un impôt mondial", s’est félicité Jean-Luc Mélenchon.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco