BFM Patrimoine

Immobilier: vous renégociez un prêt? Songez aussi à l'assurance-crédit

La période est propice à la renégociation.

La période est propice à la renégociation. - Lionel Bonaventura - AFP

En dépit de quelques remontées de barèmes, les taux demeurent relativement stables, à des niveaux encore très bas. Une conjoncture idéale pour les renégociations de prêt. Mais aussi d'assurance !

Si quelques établissements de crédit ont commencé à relever leurs taux, le mois précédent a marqué une baisse "d’ampleur comparable sur tous les marchés". En moyenne, ils atteignent 2,06 % pour l'accession dans le neuf et 1,99 % dans l'ancien, selon le Crédit Logement. L'environnement du crédit reste donc favorable aux emprunteurs, même si "on assiste à une stabilisation du marché, qui précède sans doute une lente remontée des taux", nous expliquait au début du mois Cécile Roquelaure, porte-parole du courtier Empruntis.

La période reste donc propice à la renégociation. Tant pour bénéficier de taux plus favorables que d'assurance-emprunteur. Pour cette dernière, l'opération est loin d'être inintéressante : négocier l’assurance, qui dans de nombreux cas n'avait pas été choisie par l'emprunteur (avant loi Hamon du moins), "peut représenter jusqu’à 15 % d’économie sur le coût total du crédit", selon Credixia.

Pourquoi s'en priver ? Pour lire la suite, cliquez ici

Léo Monégier