BFM Patrimoine

Crédit immobilier: 5 astuces pour réduire la facture

5 conseils pour diminuer le coût total de son prêt immobilier, avec le courtier Credixia.

5 conseils pour diminuer le coût total de son prêt immobilier, avec le courtier Credixia. - Philippe Huguen - AFP

Bien que pour l'instant très modérée, la remontée des taux d’intérêt amorcée fin 2016 devrait se poursuivre en 2017. Face à cette nouvelle donne, les emprunteurs peuvent tout de même actionner certains leviers pour réduire le coût de leur crédit immobilier.

La hausse des taux ne doit surtout pas décourager les ménages qui souhaitent concrétiser un projet d’achat immobilier en passant par la case "banque". En effet, il existe plusieurs techniques permettant de diminuer le coût total de son prêt immobilier, comme le rappelle le courtier Credixia.

1. Montrer sa capacité à épargner

Lors de la phase de négociation du prêt immobilier, les banques regardent notamment deux paramètres: le revenu et l’apport. Ça tombe bien, les Français sont plus nombreux qu’auparavant à estimer qu’il est opportun de mettre de l’argent de côté, à en croire un récent sondage. "Une capacité d'épargne constitue un atout majeur pour le banquier", explique Credixia. Selon le courtier, un apport représentant au moins 20% du montant de l’opération peut permettre d’obtenir une baisse de taux jusqu’à 0,40 point selon les profils des emprunteurs. En revanche, ceux qui n’ont pas d’apport doivent insister par exemple sur leur jeune âge, leurs perspectives professionnelles ou leur ancienneté chez l’employeur.

2. Choisir le bon courtier

Credixia, Cafpi, Emprunt Direct... Faire appel à ces intermédiaires pour obtenir un crédit immobilier moins cher peut être judicieux. Mais lequel choisir parmi toute cette manne de professionnels prêts à offrir leurs services? En tout cas, certains ne facturent pas les frais de courtage et négocient l’exonération des frais de dossier auprès de la banque prêteuse. Autant d'arguments qui peuvent faire pencher la balance.

3. Opter pour une délégation d’assurance emprunteur

Avant d’accepter une offre de prêt, les banques demandent systématiquement de souscrire une assurance emprunteur, qui protège le prêteur et l’emprunteur en cas d’invalidité, d’incapacité, de décès ou de chômage. La plupart du temps, elles proposent leur contrat "maison", mais en négociant une délégation d’assurance, qui permet aux acquéreurs d’un bien immobilier de contracter une assurance auprès d’une compagnie autre que l’organisme de crédit qui leur accorde le prêt, "il est possible de réaliser jusqu'à...

Cliquez ici pour lire la suite

Julien Mouret