× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Renault
 

La CGT et la CFE-CGC du constructeur français n'ont pas bien accueilli la déclaration de Bruno Le Maire, annonçant que l'État est prêt à baisser sa part dans le capital du groupe. 

Votre opinion

Postez un commentaire