BFM Business

Verdikt : la solution de performance écologique du numérique des entreprises

Verdikt

Verdikt - MEDIAS FRANCE

[CONTENU PARTENAIRE] La transition écologique est un véritable enjeu pour notre société. De nombreuses entreprises ont d’ailleurs pris à cœur le sujet en déployant différentes actions pour recycler, rationner leurs achats de consommables, réduire leur consommation énergétique, etc. Malgré tous leurs efforts, ces entreprises n’échappent pas à la pollution numérique. Mais concrètement, comment le numérique pollue-t-il ? Quelles solutions peut-on mettre en place pour réduire cette pollution ? Éléments de réponses avec Christine Heckmann, Dirigeante et co-fondatrice de Verdikt.

La pollution numérique à proprement parler 

« La pollution numérique représente, aujourd’hui, 4% des émissions de gaz à effet de serre : soit deux fois plus que le transport aérien », confie Christine Heckmann. « Pire, cette pollution connaît une croissance de 10% par an et si rien n’est fait, ce chiffre de 4% pourrait atteindre 8% en 2025 », avertit-elle.  

En effet, depuis 10 ans, les entreprises ont lancé de nombreuses transformations digitales. De la digitalisation des process métiers aux migrations sur le cloud du patrimoine applicatif en passant par la mise en place d’environnements de travail collaboratif, les différentes solutions innovantes déployées contribuent à accroître la pollution numérique.

« Fort heureusement, de plus en plus d’entreprises ont commencé à prendre conscience de la nécessité du changement : notamment grâce à leurs clients, à leurs collaborateurs…, qui exigent aujourd’hui des preuves d’actions écologiques fortes », souligne Christine Heckmann.

Verdikt : une évaluation à 360° des impacts écologiques du numérique

Partant du constat que les entreprises cherchent mais peinent à évaluer l’impact écologique de leur numérique, Verdikt a développé une plateforme logicielle afin de les accompagner. « Nous proposons une offre d’évaluation structurée, qui permet de collecter les données des entreprises, les enrichir par des données publiques afin de mesurer un index et un bilan de maturité sur les 3 piliers de la RSE. Le tout est, ensuite, restitué dans un tableau de bord synthétique avec des chiffres et des graphiques clés », explique Christine Heckmann.

Verdikt offre également à ses clients, la possibilité d’une part, de se comparer à d’autres entreprises préalablement évaluées pour les classer par secteur d’activité et d’autre part, de générer un rapport de maturité détaillé à destination du management. Ce dernier pourra donc valoriser le rapport extra financier RSE et permettra de vulgariser les bonnes pratiques pour créer une culture de sobriété numérique dans l’entreprise.

Par ailleurs, « après la phase d’évaluation vient la phase d’optimisation où les entreprises pourront piloter leur trajectoire de progrès en définissant des plans d’action s’appuyant sur les recommandations proposées », souligne Christine Heckmann. 

Verdikt, c’est agir aujourd’hui pour faire émerger demain un numérique responsable et un futur durable !

Contact : contact@verdikt.io

Site web : https://verdikt.io/

Linkedin : linkedin.com/company/verdikt-io

Ce contenu a été réalisé avec MEDIASFRANCE. La rédaction de BFMBUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu

En partenariat avec MEDIAS FRANCE