BFM Business

Seb : une stratégie gagnante en Chine

-

- - Philippe DESMAZES / AFP

Grâce à des ventes en croissance constante, la Chine est désormais le premier marché du spécialiste français du petit électroménager. Le groupe mise notamment sur une stratégie de marques locales.

La Chine, l’Eldorado du groupe SEB ? Devançant son marché historique, la France, la Chine est devenue ces dernières années le premier marché de l’entreprise française, pesant un cinquième du chiffre d’affaires. Rien qu’au premier trimestre dernier, les ventes gagnaient plus de 15% sur le marché chinois. Pour le spécialiste tricolore du petit électroménager, leader mondial, l’avenir est en Asie. Mais, de l’autre côté de la planète, ni Moulinex, ni Tefal, ni Krups mais… Supor.

Dix ans après son implantation en Chine, le groupe mettait la main en 2007 sur cette marque locale uniquement distribuée dans le pays, et désormais deuxième marque du groupe, juste derrière la très prolifique Tefal. Outre le florissant commerce en ligne, les appareils de sa filiale chinoise sont vendus dans plus de 60.000 magasins en Chine. « Nous sommes avant tout un fabricant chinois pour la Chine », observait en avril dernier Thierry de La Tour d'Artaise, le PDG de SEB, invité de la matinale de BFM Business.

Cuiseurs de riz et machine à jus de soja

« Il y a 1,3 milliard d’habitants qui n’ont qu’une envie, c’est de consommer », assurait le dirigeant, soulignant que le consommateur chinois « dépense de plus en plus, année après année, demande des produits de plus en plus sophistiqués ». « Nous avons encore une très belle croissance devant nous, je ne pense pas qu’elle durera éternellement à plus de 20%, mais je pense pas que ça s’arrêtera tout de suite », se réjouissait le dirigeant du groupe tricolore.

Les ventes de Supor grimpaient encore de 25% l’année passée. Pour conquérir le consommateur chinois, l'entreprise française s'est notamment adaptée aux habitudes locales, en proposant des produits comme les cuiseurs à riz ou les machine à jus de soja. En Chine, le groupe est désormais leader en articles culinaires (+13% en 2018) et à la seconde place en petit électroménager culinaire (+30%).

La rédaction