BFM Business

AutoX, la start-up chinoise teste ses véhicules sans chauffeur en Californie

-

- - AutoX - Blog Medium

Défi technologique de taille il y a encore quelques années, la voiture autonome est désormais une réalité. Créée en 2016, la start-up chinoise AutoX souhaite bien intégrer le cercle des acteurs phares de ce nouveau marché. Et c’est plutôt bien parti ; l’entreprise a reçu en juillet 2020 le feu vert de la Californie pour effectuer ses premiers tests, sans chauffeur de sécurité à bord.

AutoX, la voiture de demain

Fondée il y a 4 ans par Jianxiong Xiao (alias le “Professor X”), AutoX a toujours gardé le même cap : développer une technologie fiable de conduite autonome. Et faire ainsi rouler des véhicules sans chauffeur, aux quatre coins du globe… Avant de se lancer à la conquête des marchés étrangers, la start-up a d’abord déployé plusieurs services dans son pays d’origine, et notamment un : le RoboTaxi.

Depuis le printemps 2020, en se connectant à l’application AutoNavi d’Alibaba, les usagers de Shanghai peuvent aujourd’hui commander un taxi standard… ou un AutoX sans chauffeur ! Un premier pas crucial pour démocratiser ce nouveau type de véhicule auprès du grand public, et pour encourager son adoption.

Les premiers tests aux États-Unis

Dans cette course à l’automobile dotée d’intelligence artificielle, AutoX semble avoir pris de l’avance sur la concurrence. Soutenue par le géant du web Alibaba, l’entreprise chinoise poursuit désormais son ascension à l’international, et notamment aux États-Unis, pays dans lequel la société détient une filiale à San José.

En obtenant l’autorisation d’effectuer des tests de conduite pour sa flotte de voitures autonomes, AutoX est ainsi la 3e société – après Waymo et Nuro - à décrocher ce précieux sésame de la Californie… Et devient, également, la toute première entreprise chinoise de ce type à y parvenir.

En partenariat avec China Radio International